La Pellerine (Mayenne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Pellerine
La Pellerine (Mayenne)
L’église Saint-Quentin.
Blason de La Pellerine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ernée
Maire
Mandat
Pierre Chataigner
2014-2020
Code postal 53220
Code commune 53177
Démographie
Population
municipale
340 hab. (2017 en augmentation de 8,63 % par rapport à 2012)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 56″ nord, 1° 02′ 59″ ouest
Altitude 208 m
Min. 158 m
Max. 236 m
Superficie 8,18 km2
Élections
Départementales Canton d'Ernée
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
La Pellerine
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
La Pellerine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Pellerine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Pellerine

La Pellerine est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 340 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de "La Pellerine" est lié au chemin gravelais ("chemin empierré"), nom donné à un tronçon du chemin de Cocaigne, ancienne voie gallo-romaine qui reliait « le Cotentin à la Gascogne » et devenue un itinéraire des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle ; un demi-kilomètre au sud du bourg de cette commune se trouve le lieu-dit La Gascoignerie, qui rappelle la direction méridionale vers laquelle allait ce chemin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a été le théâtre de deux combats au cours de la Chouannerie en février et en .

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) mars 2008 Michel Peudenier    
En cours Pierre Chataigner[1] SE Agriculteur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2017, la commune comptait 340 habitants[Note 2], en augmentation de 8,63 % par rapport à 2012 (Mayenne : 0 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
438309305371381347392374389
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
416412419389390420421405376
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
360353327309321302282298300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
303288296327321291308301345
2017 - - - - - - - -
340--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La Pellerine dans la littérature[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Pellerine (Mayenne) Blason
D’azur, à un casque d’or, mantelé d’argent, à deux corneilles de sable, becquées et membrées d’or.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité le 17 février 2000:

L’argent et les deux corneilles sont la reprise d’une partie du blason de Cornilleau seigneur de La Pellerine de 1570 à 1668. La reprise intégrale des armes de famille étant interdite pour la commune, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

Le mantelé indique que le village est sur un petit mont. Sa couleur azur signifie que ce mont est le point de départ de plusieurs sources.

Le casque est le symbole iconographique de Quentin le saint patron de La Pellerine.

Les ornements sont deux deux gerbes de blé d’or, mises en sautoir par la pointe et liées de sable afin d’honorer l’activité agricole.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]