La Paloma (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paloma.

La Paloma (la colombe en espagnol) est une chanson composée par le Basque Sebastián Iradier vers 1863 après une visite à Cuba alors colonie espagnole, deux ans avant sa mort en Espagne.

Cette chanson est avant tout caractérisée par son rythme, celui de la habanera.

Si le livre Guinness des records indique que Yesterday des Beatles est la chanson ayant été enregistrée le plus de fois (environ 1600) [1], La Paloma pourrait quant à elle avoir été enregistrée plus de 2000 fois[2]. Un chiffre supérieur à 5000 fois a même été donné[3].

Histoire à travers le temps[modifier | modifier le code]

Vers 1865 on trouve les premières traductions, en France et en Allemagne. Le thème musical en est reconnaissable dans le cinquième et dernier mouvement de la Symphonie espagnole d'Édouard Lalo écrite en 1874. Un des premiers enregistrements de "La Paloma" est celui de la Garde républicaine française en 1899. La chanson était la chanson préférée de Charlotte de Belgique, épouse de l'empereur mexicain Maximilien. Les Juaristes en firent un pastiche ordurier "Adios mamá Carlota". Dans Juárez, un film de 1939, la dernière volonté de Maximilien avant d'être exécuté est d'écouter une dernière fois La Paloma mais ceci est historiquement faux.

Il y a eu plusieurs adaptations dans plusieurs langues, dont une en anglais, No More, interprétée par Elvis Presley. Mireille Mathieu a chanté, en 1973, une adaptation en allemand par Georg Buschor La Paloma ade qui fut numéro 1 des hits dans les pays germanophones puis une autre en français par Catherine Desage, La Paloma adieu qui fut également numéro 1 dans les pays francophones. En 1974, elle gravera deux autres versions : en anglais La Paloma Good-Bye et en espagnol La Paloma vendra.

La chanson fut populaire auprès des premiers joueurs de guitare hawaiienne à Hawaï.

Elle figure au Livre Guinness des records pour avoir été chantée par la plus grande chorale (88600 personnes à Hambourg le 9 mai, 2004. [1])

Au Zanzibar c'est une musique qui accompagne les mariages.

Quelques interprètes[modifier | modifier le code]

C'est aussi devenu un standard de l'accordéon et du musette (interprété par Yvette Horner, Aimable, Kubiak, ...), parfois réorchestré en tango ou paso doble...

Films[modifier | modifier le code]

La Paloma figure dans les films suivants :

Liens externes[modifier | modifier le code]

La Paloma sur Arte

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.guinnessworldrecords.com/content_pages/record.asp?recordid=50867
  2. http://www.trikont.com/basics/cgi-tdb/basics.prg?a_no=111&r_index=10.1
  3. http://www.esys.org/stories/lapaloma.html
  4. Turkish German Cinema in the New Millennium (pages 193-194) sur Google Livres