La Nuit rwandaise (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Nuit rwandaise est un essai de Jean-Paul Gouteux publié en 2002, consacré à l'implication de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda. Il a été publié en deux présentations, l'une d'elles étant complétée de photos (Izuba édition) et l'autre en version livre de poche (L'Esprit Frappeur). Il a été réédité en 2004.

Présentation de l'éditeur[modifier | modifier le code]

Couverture de La Nuit rwandaise de Jean-Paul Gouteux
Couverture du livre La Nuit rwandaise de Jean-Paul Gouteux

« Ce livre est une analyse approfondie des implications politiques françaises au Rwanda, des soutiens militaires, des relais médiatiques et intellectuels à un nazisme africain et de leurs conséquences ultimes : la réalisation du génocide des Tutsi en 1994. La Nuit rwandaise, c'est l'histoire de l'abandon d'une minorité désarmée, l'holocauste de civils livrés sans défense à un État qui tuait « au nom de la race ». Un holocauste attendu, prévu, pensé par ceux qui orchestraient cet abandon. En France, les coulisses du génocide sont toujours dans la nuit. L'implication des autorités françaises dans une telle horreur est trop « inimaginable » pour que les Français se fassent la violence de contester un discours lénifiant et rassurant. Ils se sont ralliés à la raison d'État. Des journalistes orchestrent la désinformation et manipulent l'opinion française. Des parlementaires assassinent la mémoire, enterrent le scandale avec une mission d'information conçue pour cela. Des sociologues et des historiens cautionnent cette mascarade. Des humanitaires préfèrent se taire devant les subventions et la raison d'État. Des hommes politiques brandissent « l'honneur de la France » et dénoncent ses ennemis. C'est, après les dissimulations de la mission Quilès, une mise au point essentielle sur l'implication française dans le génocide des Tutsi. »

Éditions[modifier | modifier le code]