La Nuit des espions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Nuit des espions
Réalisation Robert Hossein
Scénario Robert Hossein
Louis Martin
Alain Poiré
d'après le roman de
Robert Chazal
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France, Drapeau de l'Italie Italie
Genre drame / espionnage
Durée 80 min
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Nuit des espions est un film franco-italien réalisé par Robert Hossein et sorti en 1959.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, deux espions, Elle et Lui, se retrouvent dans un chalet de montagne. Chacun doute de la véritable identité de l’autre, Lui en tenue de SS, Elle en tenue civile : sont-ils Britanniques, Allemands ? Le couple passe par des sentiments extrêmes, de l’amour à la violence. Leur éprouvant tête-à-tête va s’achever tragiquement...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Marina Vlady[1] : « La Nuit des espions qui, se déroulant dans un décor unique construit dans ce but par Rino Mondellini, doit impérativement être réalisé en juillet 1959. […] Ce suspense que Robert[2] a peaufiné depuis de longs mois doit être tourné à la manière d’une pièce de théâtre (ce qui lui sera reproché). […] L’ingéniosité du dispositif scénique permet de faire un lieu multiple grâce au déplacement des cloisons, au déploiement des tentures noires pour permettre à la caméra de s’éloigner en longs travellings, ou, au contraire, pour s’ouvrir comme une boîte ou un livre, et la refermer ensuite complètement sur les deux acteurs. Nous tournons par plans-séquences. […] À l’époque, tourner un long métrage en cinq semaines constituait un tour de force : mais la Gaumont, qui produisait, n’avait donné son accord qu’à cette condition. Robert et moi étions coproducteurs, c'est-à-dire que, ayant comme d’habitude investi tout notre travail, nous n’en avons jamais vu nous revenir un seul centime. Techniquement, le tournage est acrobatique : beaucoup de texte, des déplacements au millimètre près, une lumière au plus bas qui crée une image intense et belle. […] Notre arrivée[3] en hélicoptère à Venise, sur la place Saint-Marc, pour présenter La Nuit des espions, en août 1959, avait fait grand bruit. »
  • Dernier film où Robert Hossein, réalisateur, dirigea son épouse Marina Vlady avant leur divorce[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de ses mémoires, 24 images / seconde, Éditions Fayard, Paris, 2005, (ISBN 2-213-62358-9)
  2. Époux, à l’époque, de Marina Vlady.
  3. Marina Vlady accompagnée par Robert Hossein.
  4. Ils se retrouveront immédiatement en Italie pour tourner Les Canailles sous la direction de Maurice Labro (1960).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Salachas, Venise 1959. La guerre vue par un français, un russe et un allemand, Téléciné no 85, F.L.E.C.C., Paris, octobre 1959.

Liens externes[modifier | modifier le code]