La Noire de…

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Noire de...
Description de cette image, également commentée ci-après
Le fils d'Ousmane Sembène et Mbissine Thérèse Diop avant la projection du film à la Cinémathèque française le 18 février 2008
Réalisation Ousmane Sembène
Scénario Ousmane Sembène
Acteurs principaux

Mbissine Thérèse Diop

Durée 65 minutes
Sortie 1966

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Noire de... est un film franco-sénégalais écrit et réalisé par Ousmane Sembène et mettant en vedette Mbissine Thérèse Diop. Il est sorti en 1966.

Le film est basé sur une nouvelle tirée de l'œuvre d'Ousmane Sembène, Voltaïque[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Diouana est une jeune femme sénégalaise vivant dans un village pauvre situé non loin de Dakar après l'indépendance du Sénégal. Comme beaucoup d'autres habitants elle souhaite trouver un travail. Elle fait donc le tour des habitations de la ville à la recherche d'un poste de femme de ménage ou de nourrice mais ne trouve que des refus. Elle rencontre un homme qui lui indique une place où elle pourrait peut-être trouver ce qu'elle recherche. Après de longs jours passés à attendre sous la chaleur écrasante avec d'autres femmes, "Madame" vient la trouver et lui propose de travailler pour elle et son mari en s'occupant de leurs enfants. Diouana est satisfaite de son nouveau travail, c'est donc sans surprise qu'elle accepte de les suivre en France à Antibes. Elle espère découvrir le pays mais très vite elle comprend que sa patronne ne l'a fait venir que pour servir de bonne à tout faire, sans aucun répit. Sans cesse critiquée, elle est même utilisée comme une attraction exotique lors d'un diner avec des amis de ses patrons. Diouana est de plus en plus déshumanisée et sa tristesse grandissante est interprétée comme de la fainéantise. Sans aucun contact avec sa famille et ne trouvant plus aucun espoir dans sa situation, elle se suicide dans la salle de bain afin de retrouver sa liberté volée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voltaïque : La Noire de... et autres nouvelles, Présence africaine, 1962, 215 p. (ISBN 2-7087-0116-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Duvigneau, « La Noire de... », Téléciné no 134, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), , p. 46, (ISSN 0049-3287)
  • René Prédal, La Noire de... : premier long métrage africain, dans Sembène Ousmane, Cinémaction, n° 34, 1985, p. 39

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]