La Muse en circuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Muse en circuit est une structure française de création et de diffusion centrée sur l'innovation et l'expérimentation musicale.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1982 par Luc Ferrari[1], La Muse en circuit est initialement un studio de composition électroacoustique et radiophonique situé à Vanves. De nouveaux studios sont construits à Alfortville en 1992 grâce au soutien du Ministère de la Culture.

Luc Ferrari est nommé Président de La Muse en circuit jusqu'à sa démission en 1994. S'ensuit une période d'instabilité au sein de la structure, jusqu'à la nomination de David Jisse, qui en assure la direction de 1999 à 2013.

En 2006 La Muse en circuit obtient le label d'Etat de Centre national de création musicale.

En 2013, la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti a nommé le compositeur Wilfried Wendling[2] à la direction de La Muse en circuit[3].

La création musicale[modifier | modifier le code]

Le centre est consacré à la création, à l’accompagnement d’artistes en résidence et à la diffusion d’œuvres artistiques pluridisciplinaires « sonores » au sens large, ainsi que celles englobant les nouvelles technologies : art radiophonique, field recording, art sonore, etc.

Les productions et co-productions qui y sont entreprises varient entre performances, concerts et installations et ne sont pas confinées à un format strictement « musical ».

Depuis 2015, La Muse en circuit accueille régulièrement des concerts dans ses propres locaux, souvent à l’issue d’une résidence préalable des compositeurs invités.

Studios[modifier | modifier le code]

La Muse en circuit possède trois studios composés d’outils et d’instruments spécifiques (analogiques et numériques) destinés à l’élaboration de projets artistiques nécessitant une phase de production sonore, comme l’enregistrement ou la postproduction.

Festival[modifier | modifier le code]

Créé en 2001 par David Jisse, le festival annuel « Extension »[4] présente de nombreux projets soutenus ou non par La Muse en circuit. D’abord accueilli par le Théâtre Sylvia Monfort, le festival est désormais itinérant et investit des lieux de diffusion et de création sur l’ensemble du territoire francilien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.lucferrari.org[1]
  2. « Wilfried Wendling », sur brahms.ircam.fr (consulté le 4 juillet 2017)
  3. www.culturecommunication.gouv.fr[2]
  4. www.francemusique.fr[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Danielle Cohen-Levinas, Causeries sur la musique ; entretien avec des compositeurs, Paris, Harmattan, 2000
  • Jacqueline Caux, Presque rien avec Luc Ferrari, entretiens avec Jacqueline Caux, Nice, Éditions Main d'œuvre, 2002
  • Florence Gonot, Alexandre Yterce, Sonopsys n°4 : Luc Ferrari, Cahier musique concrète/acousmatique, Paris, Éditions Licences, 2007
  • Luc Ferrari, collection Portraits polychromes, dirigée par Evelyne Gayou, Paris, GRM / INA, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]