La Monstrueuse Parade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Monstrueuse Parade (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Monstrueuse Parade (homonymie).
La Monstrueuse Parade
Description de l'image Poster - Freaks 02.jpg.
Titre original Freaks
Réalisation Tod Browning
Scénario Tod Robbins (en)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Horreur
Drame
Durée 64 minutes
Sortie 1932

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

FreaksPoster2.jpg

La Monstrueuse Parade, parfois intitulé Freaks (son titre original), est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule dans les années 1930, dans le cirque Tetrallini en tournée à travers l'Europe.

Hans, une personne atteinte de nanisme (dit « lilliputien »), illusionniste, fiancé à l'écuyère Frieda, une naine elle aussi, tombe amoureux de la grande et belle Cléopâtre, la trapéziste. Au départ, celle-ci, amusée, se moque doucement de lui, acceptant ses avances et surtout ses cadeaux, sous l’œil jaloux et impuissant de Frieda. De son côté, Cléopâtre cultive en secret sa relation avec le beau et fort Hercule, le Monsieur muscle du cirque. Ainsi lorsqu'ils apprennent que Hans a hérité d'une fortune, ce qui n'était qu'un jeu se transforme en plan machiavélique. Les gens de malformations sont témoins et victimes des moqueries de la belle Cléopâtre se révolteront et se vengeront afin de la mutiler.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dans le montage original, une scène a été retirée. La scène en question apparaissait à la fin, quand Cléopâtre fuit les monstres et Hans sous la pluie. Dans la scène originale, Cléopâtre tombe et ses jambes sont frappées par la foudre, puis son corps est recouvert de feuillages et de branchages (d'où sa métamorphose à la fin du film). Cette scène a été supprimée car le public jugeait le comportement de Hans trop agressif.

Freaks est désormais un classique du cinéma, et le film qui rend le plus grand hommage à ce chef-d'œuvre est certainement Elephant Man de David Lynch, où l'on retrouve les mêmes thématiques.

De nos jours, réaliser un film similaire à Freaks est impossible, surtout dans les pays occidentaux, ou les personnes handicapées sont protégées désormais par différents statuts, avec souvent un droit à l'image assez rigoureux . De plus, de nombreuses associations font offices de garde-fous, pour empêcher de nombreuses dérives, comme montrer une personne avec un handicap comme une chose, ou bête de foire. Ce qui jadis était montré comme une curiosité, ou un phénomène de foire, laisse place désormais à la dignité de ceux qui sont présentés comme des personnes ayant un handicap, ou lourdement handicapées. Le droit à la dignité des individus est globalement respecté au delà des pays occidentaux, mais globalement, dans tous les pays de la planète, ce qui semble être l'une des rares réussites Universelle moderne, les tabous sont levés, et laissent places à la dignité de l'individu.

  • Dans la deuxième histoire de l'épisode 2 de la saison 25 des Simpson, Homer est Hercule et Marge est Cléopâtre. Marge épousera Hans et Homer sera transformé en monstre.
  • La chanteuse de Christine and the Queens, Héloïse Letissier, porte une réplique de ce film en tatouage sur ses deux avant-bras. Il s'agit de la phrase « we accept you » d'une part et « one of us » d'autre part.
  • La saison 4 d'American Horror Story, intitulée Freak Show fait référence à La Monstrueuse Parade. Cette saison traite en effet des freaks et fait de nombreux clins d’œil au film de 1932.

En 2005, le groupe Weepers Circus publie - chez ArtDisto & Universal Music Publishings - un concept-album intitulé La Monstrueuse parade, qui est un hommage au film.

En 2015, le romancier Fabrice Bourland publie Hollywood Monsters dans la collection « Grands Détectives » chez 10/18, qui est un hommage appuyé à Freaks. Les références au film sont multiples, et une courte scène de l’épilogue se situe dans la demeure de Tod Browning, au 808 North Rodeo Drive, face au Beverly Hills Hotel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]