La Minerve (journal français)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la presse écrite image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant la presse écrite et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Minerve.
Aignan - Constant - Dumoulin - Etienne - Jay - Jouy - Lacretelle aîné - Tissot - La Minerve française, 8.djvu

La Minerve, puis La Minerve française, est un journal quotidien français, dont le premier numéro paru le 1er avril 1818.

Libéral, favorable à la Charte constitutionnelle de Louis XVIII, il était soupçonné d'être l'organe des bonapartistes et des républicains sous la Restauration. Ses principaux rédacteurs étaient Benjamin Constant, Louis-Antoine Garnier-Pagès, Étienne de Jouy, Étienne Aignan, et le chansonnier Béranger[1], Évariste Dumoulin, Antoine Jay, Pierre Louis de Lacretelle, Pierre-François Tissot.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ephraïm Harpaz, L'École libérale sous la Restauration, le Mercure et la Minerve : 1817-1820, Paris, Droz, 1968.
  • Michel Faul, Les aventures militaires, littéraires et autres d'Étienne de Jouy (Seguier, 2009, ISBN 978-2-8404-9556-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alphonse de Lamartine, Histoire de la Restauration, Paris, Lecou, Furnes & Pannierre, 1853, pp. 494-495 (lire en ligne)