La Martre (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Martre.

La Martre
La Martre (Québec)
Vue du village et du phare de La Martre
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale La Haute-Gaspésie
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Yves Sohier
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Martrien, ienne
Population 243 hab. ()
Densité 1,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 00″ nord, 66° 10′ 00″ ouest
Superficie 17 760 ha = 177,6 km2
Divers
Code géographique 2404030
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
La Martre

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
La Martre

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte administrative de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
La Martre

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte topographique de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
La Martre
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

La Martre est une municipalité du Québec située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de La Haute-Gaspésie dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Le recensement de 2016 y dénombre 243 habitants.

La municipalité est surtout connue pour son phare qui possède une structure en bois unique.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il y a eu d'abord une rivière à proximité que l'on a appelé la « Rivière à la Martre » en raison de la présence de martres, ce petit mammifère carnivore, au corps allongé. Le bureau de poste local, entre 1877 et 1931, était celui de « Rivière-à-la-Martre ».

Lors de sa création en 1923, la municipalité a pris le nom du canton de « Christie ». En 1971, elle adopte le nom de « La Martre »[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La Martre est située sur la rive sud de l'estuaire du fleuve Saint-Laurent sur la péninsule gaspésienne à 520 km au nord-est de Québec et à 175 km à l'ouest de Gaspé. La municipalité fait partie de la municipalité régionale de comté de La Haute-Gaspésie dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine[2].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Golfe du Saint-Laurent Rose des vents
Sainte-Anne-des-Monts N Marsoui
O    La Martre    E
S
Mont-Albert

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue en surplomb de La Martre vers 1935

À cause de la croissance du trafic maritime sur le fleuve Saint-Laurent, le gouvernement fédéral décida d'ériger un phare supplémentaire entre ceux de Madeleine et de Cap-Chat. Celui-ci fut construit sur le toît de la maison du premier gardien du phare, Jean-Baptiste Gauthier, en 1876. En 1906, le premier phare fut remplacé par le phare actuel[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
315266253[4]245243

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers.[5]

La Martre
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Harold Gagnon Voir
2005 Raymond St-Pierre Voir
2009 Claudette Robinson Voir
2013 Michel Laperle Démissionne en 2014 Voir
2014 Yves Sohier Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Attraits[modifier | modifier le code]

Le phare[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Phare de La Martre.
Le célèbre phare rouge de la Martre

Le premier phare de La Martre a été construit en 1876 par le gouvernement fédéral pour répondre à la croissance du trafic maritime et le besoin d'offrir une meilleure sécurité à la navigation entre les phares de Madeleine et de Cap-Chat. C'était une tour érigée à même le toit de la maison du premier gardien du phare, Jean-Baptiste Gauthier[6].

Le phare actuel, avec sa structure octogonale en bois aux côtés inclinés, a été construit en 1906[7]. Il a conservé son système d’horlogerie d’origine (câble et poids) qui permet la rotation du module d’éclairage[8].

Site archéologique[modifier | modifier le code]

La Martre est un site archéologique reconnu. Des outils anciens furent découverts en 1967 par l'abbé Roland Provost lors de travaux d'excavation visant à relocaliser le cimetière. Des études ont établi que ces artefacts sont associés à la tradition Plano de la période du Paléoindien récent, entre 8 000 et 10 000 ans avant aujourd'hui[3],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de toponymie du Québec : La Martre
  2. Répertoire des municipalités : La Martre, page consultée le 10 janvier 2011.
  3. a et b Jean-Marie Fallu, Une histoire d'appartenance : La Gaspésie, vol. 7, Sainte-Foy (Québec), Les Éditions GID, , 557 p. (ISBN 2-922668-37-1), p. 99-102.
  4. Statistique Canada : Recensement 2006 : La Martre
  5. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  6. Jean-Marie Fallu, Une histoire d'appartenance - La Gaspésie, les éditions GID, Sainte-Foy (Québec), 2004, p. 100
  7. Phare de La Martre
  8. « Gaspésie guide touristique : La Martre »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. Recherche sur les occupations de la tradition Plano à La Martre, Gaspésie

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]