La Maison démontable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir One Week.
La Maison démontable
Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche américaine du film

Titre original One Week
Réalisation Buster Keaton
Edward F. Cline
Scénario Buster Keaton
Edward F. Cline
Acteurs principaux
Sociétés de production Comique Film Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 20 minutes
Sortie 1920

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Maison démontable ou La Maison démontable de Malec (titre original : One Week) est un film américain réalisé par Buster Keaton et Edward F. Cline, sorti en 1920.
En 2008, le film est rentré dans le National Film Registry pour conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Buster, en cadeau de mariage, reçoit une dizaine de caisses contenant une maison préfabriquée. Un rival dépité intervertit les numéros de caisses, vouant l’assemblage des pièces à l’échec. Il s’ensuit une semaine de mésaventures, débutant par la construction chaotique de la maison, poursuivant avec de multiples modifications sur cette dernière, l’arrivée d’un piano, le placement d’un tapis, suivi de la pendaison de crémaillère se terminant au milieu d’une tempête. Celle-ci fait même tourner la maison comme un manège. Finalement, Buster découvre qu’il s’est trompé de terrain, tire la maison à un autre endroit, mais son habitation bloquée en route sur la voie de chemin de fer est détruite par un train. Les jeunes mariés mettent alors les ruines en ventes et s’en vont.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Scène tirée du film
  • La référence à Malec correspond au nom français donné de manière générique aux personnages interprétés par Buster Keaton au début de sa carrière.
  • En 2006, le groupe les Fils de Teuhpu met en musique et joue en live pendant la projection du film.
  • En 2014, Florence Lenoir et Gaétan Tessé, deux compositeurs français, créent une musique originale pour ce court-métrage. La composition est écrite pour trio (violon/violoncelle/piano) et est créée par Florian Dantel (violon), Angèle Martin (violoncelle) et Pierre-Bastien Midali (piano) au musée Peugeot de Sochaux.
  • Toujours en 2014, Stéphane Krégar a composé et orchestré une musique à la croisée de différentes ambiances en lien étroit avec l’image, dans une recherche d'amplification des émotions des images plus qu'une paraphrase du film. L'accompagnement en direct du court-métrage a été créé par la Frat'fanfare, dans les Deux-Sèvres, en mars 2014.
  • En 2015, Baudime Jam a composé une partition originale pour l'accompagnement en direct de ce court métrage qui a été créée par le Quatuor Prima Vista.
  • Toujours en 2015, Stéphane Krégar a proposé une orchestration de sa composition, utilisant des instruments résolument modernes. Elle sera donnée sous la direction du compositeur par La Machine à démonter le temps, collectif jazz du Conservatoire Eustache-du-Caurroy de la Communauté d'agglomération du Beauvaisis.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :