La Loyère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Saône-et-Loire
Cet article est une ébauche concernant une commune de Saône-et-Loire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

La Loyère
Image illustrative de l'article La Loyère
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement de Chalon-sur-Saône
Canton Chalon-sur-Saône-1
Intercommunalité Le grand Chalon
Commune Fragnes-La Loyère
Code postal 71530
Code commune 71265
Démographie
Population 436 hab. (2013)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 40″ nord, 4° 49′ 46″ est
Altitude Min. 177 m – Max. 204 m
Superficie 5,77 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Fragnes-La Loyère
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Loyère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Loyère

La Loyère est une ancienne commune française[1] urbaine située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont les Loyeroises et le Loyerois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la rivière la Talie et le ruisseau de Gorgeat[2]. La forêt de Gergy se trouve à 7 km[3].

La grande ville la plus proche est Lyon, distante de 121 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fontaines Lessard-le-National Rose des vents
Farges-lès-Chalon N Fragnes
O    La Loyère    E
S
Champforgeuil

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1793, la commune portait le nom de Laloyère. Elle a pris le nom de La Loyère en 1801.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Roger Givry    
mars 2008 mars 2014 Jean-Claude Mouroux[4]    
mars 2014 en cours Fabrice Hohweiller    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 436 habitants, en diminution de -11,56 % par rapport à 2008 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
214 207 226 223 233 199 198 206 191
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
186 197 231 228 229 180 186 201 186
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
171 147 140 136 118 118 110 104 129
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2013
144 131 94 132 266 375 486 455 436
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de la Loyère, propriété privée. La seigneurie date du Moyen Âge. Jean-Baptiste Beuverand de La Loyère, seigneur de La Loyère, Fragne, Condemène et autres lieux, maire de Chalon, reçut dans ce lieu le prince de Condé. Après avoir été la propriété d'une famille d'épiciers en gros de Chalon-sur-Saône (les Jeannin-Naltet), il appartint de 1948 à 1964 à une communauté de Bénédictines dont la maison mère, près de Soissons, avait été dévastée par les bombes et l'occupant[9]. Il fut vendu en 1964, avec son parc et ses dépendances, à la ville de Chalon-sur-Saône qui y installa un centre aéré[10].
  • La Croix, classée au titre des Monuments historiques en 1986, qui se trouve en face de la chapelle de Condemène, sur le chemin de desserte no 5, et qui est la propriété de la commune.
  • Le Domaine de Condemène, classé au titre des Monuments historiques en 1986, date du premier quart du XVIIIe siècle. C'est une propriété privée.
  • L'église romane, construite au XIe et au début du XIIe siècle, vers le canal. Elle est entourée de pierres tombales.
  • Le musée le plus proche est le musée Nicéphore-Niépce, spécialisé dans l'art du XXe siècle moderne et contemporain, la photographie et l'Histoire, qui est situé à Chalon-sur-Saône, à environ 6 km[11].
  • Le musée des Beaux-Arts, le musée E.J. Marey et le musée du vin de Bourgogne, situés à Beaune, sont à environ 20 km.

Risques naturels[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 2. Elle a été victime d'inondations en décembre 1982 et mai 1983 et de tempête en novembre 1982. Durant l'été de l'année 2003, La Loyère a également subi des mouvements de terrain dus à la sécheresse et à la réhydratation des sols.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :