La Ligne de fuite (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Ligne de fuite
one shot
Scénario Christophe Dabitch
Dessin Benjamin Flao
Couleurs Benjamin Flao
Genre(s) Aventure

Thèmes Chronique sociale, historique
Personnages principaux Adrien
Anatole Baju
Lieu de l’action France, Afrique
Époque de l’action fin XIXe siècle

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Futuropolis
Première publication
ISBN 978-2-7548-0089-1
Format couleur
Nb. de pages 120
Prix Leclerc « Premier album d'un dessinateur » (2008)

La Ligne de fuite est un one shot du dessinateur-coloriste Benjamin Flao et du scénariste Christophe Dabitch, publié en 2007 aux éditions Futuropolis. Il s’agit d’une aventure sur les traces du poète Arthur Rimbaud.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Paris, 1888. Adrien est un jeune poète émule d'Arthur Rimbaud. Il propose un de ses poèmes au comité de rédaction du journal littéraire Le Décadent mais son directeur Anatole Baju décide de le faire passer pour un inédit de Rimbaud, à la grande fureur de Verlaine. Ce n'est pas la première fois que Baju recourt à ce procédé, à la fois pour provoquer le scandale et pour continuer à faire vivre la pensée de Rimbaud qui a cessé d'écrire des poèmes depuis quelque temps et s'est exilé au Yémen. Cette fois, le scandale est tel que plusieurs membres veulent quitter le journal. Adrien, déshonoré, part sur les traces de Rimbaud, de Charleville où il rencontre la sœur du poète, jusqu'à Aden où Rimbaud a un temps fait le commerce des armes. Il est aidé par Baju dans cette quête, seul Baju continuera jusqu'à Harar.

Publication[modifier | modifier le code]

Un cahier de neuf pages présente des dessins et aquarelles provenant des carnets de voyages de Flao en Égypte, au Yémen et en Érythrée. Un dossier sur les Décadents démêle les faits réels concernant Rimbaud, Baju, les faux inédits… des éléments fictionnels concernant Adrien[1]. On y lit aussi une liste des poèmes de Rimbaud cités dans la bande dessinée ainsi qu'une biographie partielle de Rimbaud et une bibliographie.

Critique[modifier | modifier le code]

Mickaël Géreaume du Planète BD voit cet ouvrage « moderne, son trait est étonnant, notamment dans son travail sur les encrages, et les décors proposés sont variés. Certaines planches sont absolument fantastiques, et alimentent la tonalité poétique de l’histoire. (…) Une expérience magnifique pour tous les amateurs de poésie, grâce à un scénario et un dessin de hautes qualités »[2].

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Leclerc « Premier album d'un dessinateur », 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Loiseau, « La Ligne de fuite, Christophe Dabitch, Benjamin Flao », sur Télérama (consulté le 30 avril 2020).
  2. Mickaël Géreaume, « La Ligne de fuite », sur Planète BD, (consulté le 30 avril 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Nina Stavisky, « La Ligne de fuite : en vers et contre tous », dBD, no 17,‎ , p. 33.

Liens externes[modifier | modifier le code]