La Lettre (film, 2007)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Lettre est un court métrage français réalisé par François Hanss, sorti en 2007

Ce film a été tourné en mémoire de Guy Môquet, jeune militant communiste fusillé durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été diffusé le sur différents médias audiovisuels publics[1],[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • La Lettre
  • Réalisateur : François Hanss
  • Durée : 2 minutes 30 secondes
  • Genre : court métrage
  • Date de diffusion : sur La Chaîne parlementaire[1], du 19 au sur les chaînes de télévision nationales France 2, France 3 et TV5. Une adaptation radiophonique est diffusée sur Radio France[1]. Diffusé également dans les écoles de toute la France, dans 2 500 salles de cinéma. En diffusion permanente par le Mémorial de Caen[1].
  • Tournage : en Picardie du 28 au .

Distribution[modifier | modifier le code]

Guy Môquet est joué par Jean-Baptiste Maunier. Cet acteur présentait l'avantage d'être assez en vue au moment des premières diffusions, pour avoir joué le rôle principal dans Les Choristes[1] et d'avoir, au moment du tournage, le même âge que Guy Môquet à sa mort.

Controverse[modifier | modifier le code]

Différents médias nationaux ont rapporté qu'il avait été fait appel, pour la figuration lors du tournage, à une association spécialisée dans la reconstitution d'évènements de la Seconde Guerre mondiale, composée d'admirateurs du IIIe Reich[3],[4]. Niant avoir eu connaissance de ce fait, le producteur du film assure avoir été « floué »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Laurence Debril, « Maunier : des Choristes à Guy Môquet », L'Express, 6 septembre 2007.
  2. Sophie Bourdais, « La lettre sans l'esprit », telerama.fr, 22 octobre 2007.
  3. a et b Yves Bordenave, « Admirateurs de la SS et conseillers sur Guy Môquet », Le Monde, 15 septembre 2007, cité par france2.fr le 15 septembre 2007 [lire en ligne]
  4. Louis Laroque, « Figurants ou néonazis ? Des reconstitutions sulfureuses », Le Figaro, 14 octobre 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]