La Horgne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Horgne
Mairie et musée des Spahis
Mairie et musée des Spahis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Arrondissement de Charleville-Mézières
Canton Nouvion-sur-Meuse
Intercommunalité Communauté de communes des Crêtes Préardennaises
Maire
Mandat
Philippe Remis
2014-2020
Code postal 08430
Code commune 08228
Démographie
Population
municipale
204 hab. (2014 en augmentation de 8,51 % par rapport à 2009)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 40″ nord, 4° 40′ 16″ est
Superficie 5,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Horgne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Horgne

La Horgne est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 15 mai 1940, durant la bataille de La Horgne, 700 spahis du 2e Algériens et du 2e Marocains mènent pendant huit heures un combat défensif contre la 1re Panzerdivision dans ce village à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Sedan[1]. Environ quarante sont tués (dont cinq officiers) et une centaine blessés[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Philippe Remis[3] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2014, la commune comptait 204 habitants[Note 1], en augmentation de 8,51 % par rapport à 2009 (Ardennes (département) : -1,26 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
200 226 237 207 224 261 256 238 250
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
214 200 204 199 209 185 172 155 163
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
151 125 122 113 99 79 77 67 53
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 - -
53 81 107 106 168 188 204 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Mémorial rendant hommage au courage, à la témérité et au sacrifice des spahis morts sur tous les théâtres d'opération depuis 1830.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dennis Showalter (2010): Hitler's Panzers: The Lightning Attacks that Revolutionized Warfare, part III (ISBN 978-0425236895)
  2. Jean-Dominique Merchet, « Combats de mai 40 : quand la "mémoire" exagère les pertes des Spahis », Secret Défense, (consulté le 23 février 2014)
  3. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :