La Guerre aux papiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Guerre aux papiers
Auteur Charles-Ferdinand Ramuz
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Genre roman
Éditeur Mermod, à Lausanne
Date de parution 1942
Chronologie

La Guerre aux papiers est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz publié en 1942.

Historique[modifier | modifier le code]

La Guerre aux papiers est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz (1878 † 1947), publié en novembre 1942 chez Mermod, à Lausanne [1].

Pour ce roman, Ramuz s'inspire de la révolte des Bourla-Papey (terme vaudois, signifiant en français : « Brûle-Papiers »), soulèvement campagnard dans le Pays de Vaud. Des groupes de paysans armés, hostiles à un retour aux anciens droits féodaux, procèdent en 1802 à la destruction de nombreuses archives seigneuriales et communales.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au début de 1802, au pied du Jura vaudois, Borchat, ancien soldat de quarante-deux ans, a bien du souci : il souhaiterait épouser Fanchette Centlivres, une travailleuse, “elle n'a plus de dents, mais elle a deux vaches”; ce qui arrondirait son petit bien! Mais, la Fanchette est rétive et de plus, le pays est en « fermentation ». On complote, on convoque, on brûle les papiers et registres... Pour éviter les embêtements, le vieux soldat se laisse enrôler et l'on marche sur Lausanne et sur Morges...

Éditions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Doris Jakubec, La Guerre aux papiers - Notice de Jean-Louis Pierre, in C. F. Ramuz, Romans – II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (2005), pp. 1725-1736 (ISBN 2-07-011640-9)