La Grenouillère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Grenouillère
Image dans Infobox.
Artiste
Date
1869
Technique
Dimensions (H × L)
66 × 81 cm
Collection
No d’inventaire
NM 2425Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Grenouillère est une huile sur toile de 66 × 81 cm peinte par Pierre-Auguste Renoir en 1869. Elle fait partie de la collection du Nationalmuseum de Stockholm[1].

Description[modifier | modifier le code]

La toile représente le « camembert », un îlot planté d’un arbre unique, reliant l'île au bateau-ponton par des planches étroites et glissantes... qui provoquent chutes et baignades imprévues.[2]

Bain à la Grenouillère de Claude Monet[modifier | modifier le code]

Un tableau ayant le même sujet intitulé Bain à la Grenouillère a été peint la même année par Claude Monet. Peints sur l'Île de la Grenouillère, au restaurant La Grenouillère, les deux tableaux sont reproduits sur le lieu de leurs créations sur le Chemin des Impressionnistes[3].

Œuvre impressionniste[modifier | modifier le code]

La technique de peinture impressionniste fut inventée au cours de l'été 1869 quand Renoir et Monet peignirent la Grenouillère sur l'île de Croissy[4],[5].

Provenance[modifier | modifier le code]

Série[modifier | modifier le code]

Cette toile est l'une des quatre de la série peinte par Renoir en 1869[6].

Le tableau de la collection américaine figure dans une vente anonyme, à l’hôtel Drouot du sous le numéro 33 du catalogue, dont l'expert est Paul Durand-Ruel et le commissaire-priseur Paul Chevalier[7].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Grenouillère, site du Nationalmuseum
  2. Renoir, Pierre-Auguste, Oxford University Press, coll. « Benezit Dictionary of Artists », (lire en ligne)
  3. Le circuit Monet
  4. Anthony Lacoudre, Ici est né l'impressionnisme : guide de randonnées en Yvelines, préface Claude Bonin-Pissarro, Éd. du Valhermeil, 2003, (ISBN 2913328415 et 9782913328419), p. 35
  5. Wildenstein 1996, p. 78 : « sa touche acquiert à la Grenouillère un papillotement inconnu jusque-là. En effet, l'étude des reflets brisés en vaguelettes perpétuellement agitées par les mouvements des baigneurs et des barques aboutit à une richesse de notations que ni la rivière calme de Bennecourt, ni les vagues puissantes d'Etretat ne favorisaient de semblable manière. A ces conquêtes techniques qui conduisent tout droit à l'impressionnisme, le nom d'Auguste Renoir doit être étroitement associé à celui de Claude Monet. »
  6. Renoir, catalogue de l'exposition du Grand Palais, 14 mai-2 septembre 1985, Paris, Anne Distel, John House (de) et Lawrence Gowing (en), RMN, 1985, (ISBN 2711820009), p. 87-88
  7. [1], p.34

Bibliographie[modifier | modifier le code]