La Granjagoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Granjagoul, Maison du Patrimoine oral en Haute-Bretagne
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi 1901
But Étude et promotion de la culture gallèse et du PCI
Zone d’influence Haute-Bretagne
Mayenne
Fondation
Fondation 2008 (association de préfiguration depuis 2002)
Identité
Siège Parcé (Ille-et-Vilaine)
Structure association culturelle
Président Pierrick Cordonnier
Site web http://www.lagranjagoul.fr/

La Granjagoul, maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne, est une association d'étude et de valorisation de la culture gallèse sous toutes ses formes. Elle a été créée sous ce nom en 2008 à Parcé[1], dans le pays de Fougères (Ille-et-Vilaine), alors qu'une association de préfiguration existait depuis 2002. C'est la deuxième structure de ce type à se créer en France après la Maison du Patrimoine Oral d'Anost[2].

L'historique[modifier | modifier le code]

Le contexte[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1970, le pays de Fougères est un territoire où des chercheurs et des associations (L'Association du Coglais, La Bouèze[3]) ont collecté et diffusé sous diverses formes la culture orale. La commune de Parcé est un des lieux pionniers où s'est exercée cette démarche. Ainsi, chaque année, depuis 1985, l’A.F.A.P[4]. (Association de Formation et d’Animation Populaire) y organise un événement autour de la musique traditionnelle, le Prix Froger-Ferron qui rassemble des musiciens amateurs et professionnels de Haute-Bretagne.

La naissance du projet[modifier | modifier le code]

Après l’acquisition par la commune de Parcé d’un terrain situé au centre du bourg et sur lequel se trouvait une ancienne grange, la question du devenir de ce bâtiment s’est posée. Les premiers acteurs culturels locaux se réunissent en 1998 pour réfléchir sur les possibilités de créer un lieu consacré à la culture. Une étude d’opportunité est donc réalisée par le chercheur canadien Robert Bouthillier[5] en 1999. Ce travail a permis d’évaluer la pertinence d'une structure à vocation culturelle, son adéquation avec l’environnement socio-culturel existant, et les perspectives qu’elle ouvre sur le plan du développement local.

À la suite de cette étude, en 2002, une association de préfiguration a été créée afin de regrouper les acteurs institutionnels, associatifs et individuels intéressés par ce projet, à l’échelle du Pays de Fougères. En 2005, une étude complémentaire a permis d’évaluer la faisabilité du projet et de définir précisément les missions d’un futur "Centre de valorisation du patrimoine oral". En 2007, les premières actions de la Granjagoul sont entamées avec notamment l'organisation d'une table ronde sur le thème de l'oralité et des dynamiques territoriales. En 2008, l'association La Granjagoul, maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne est créée sous ce nom complet, dix ans après les premières réunions ayant abouti à ce projet[6].

Nom et logo de l'association[modifier | modifier le code]

La Granjagoul est la contraction de deux mots :

  • la grange, le lieu d'implantation du projet, de la maison du patrimoine oral,
  • la goule, un mot gallo désignant la bouche, mais qui désigne aussi tout ce qui a trait à la parole, à l'oralité.

Le logo représente l'association par son nom, fort de sens. L'hermine symbolise la Bretagne et est utilisé ici comme un porte-voix d'où sortent des ondes sonores, soulignant l'importance de l'oralité pour l'association.

Les missions[modifier | modifier le code]

Les missions de l'association sont :

  • l’étude et la recherche dans le domaine du patrimoine oral (ou patrimoine culturel immatériel) en Haute-Bretagne, par le collectage, par la constitution d'un fonds d'archives sonores et vidéos, par la constitution d'un centre de ressources consacré à la culture gallèse.
  • la restitution et la diffusion de ces connaissances produites sous diverses formes : spectacles, concerts, expositions, conférences, édition, soutien à la création, mise en réseau, conseils, etc.
  • la valorisation et la promotion de la culture gallèse pour tout public, notamment auprès des plus jeunes.

À ces titres, la Granjagoul est reconnue comme un acteur du patrimoine culturel immatériel en France par le ministère de la Culture en 2012[7].

Le programme d'actions[modifier | modifier le code]

La Granjagoul a organisé en 2008 un colloque international sur Paul Sébillot[8] avec le Lahic et le CRBC.
  • Plusieurs collectages ont déjà été menés (notamment filmés) sur la mémoire orale des habitants du Pays de Fougères et au-delà (chansons, musiques, savoir-faire, jeux, contes, danses, récits de vie)[9], et continuent d'être menés, aboutissant à la production d'ouvrages sonores, vidéos, livresques et à des expositions.
  • L'association a d'autre part mis en place des événements de restitution de cette mémoire ou de cette vie culturelle :
    • Les Rendez-Vous Contes : festival de contes pendant l'été dans le Pays de Fougères, depuis 1998.
    • Les Granjamômes[10]: ateliers destinés au jeune public autour du gallo[11], de la danse, des jeux, des contes, de la musique.
  • L'association participe à des événements d'envergure :
  • La Granjagoul a accueilli le 20 septembre 2012 la remise des Priz du Galo[16]. La Granjagoul reçoit le Priz du Galo 2017 au titre des structures (associations, entreprises, collectivités locales) valorisant le développement du gallo.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

Bâtiment de la Granjagoul en 2010.

Le bâtiment de l'association[17], à la fois centre de ressources (documentation, archives sonores et vidéos) et centre d'animations, se situe à l'emplacement d'une ancienne grange, dans le bourg de Parcé. Ce bâtiment est l'œuvre de l'atelier d'architectes rennais Gautier-Guilloux. La surface totale de la Granjagoul est de 200 m2, capable d'accueillir tous types de publics : étudiants, habitants, scolaires, chercheurs, touristes, etc. Le projet de construction a bénéficié du programme Eco FAUR[18].

Financé par Fougères communauté[19], le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne, le centre est inauguré officiellement le 15 septembre 2010.

Publications[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

  • 10 ans de Rendez-Vous Contes en Pays de Fougères, coll. "Mémoire orale en Haute-Bretagne", 2007.
  • Chante on va savaï c'que c'ét - Traditions orales en Pays de Vitré, livret-CD, édité en partenariat avec la Bouèze et la Maison des Cultures du Monde, 2015.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Oralité et dynamiques territoriales : La culture gallèse, un atout pour la Haute-Bretagne, transcription de la table ronde organisée par la Granjagoul en 2007 à Fougères, 2008.
  • Paul Sébillot (1843-1918). Un Républicain promoteur des traditions populaires, actes du colloque de Fougères (9-11 octobre 2008) sous la direction de Fañch Postic, édité en partenariat avec le CRBC et le Lahic, 2011.
  • Amand Dagnet, André Malassis, Le Parler du pays de Fougères, édité en partenariat avec Label LN, 2014 (reprend la version enrichie du Patois fougerais d'Amand Dagnet ainsi qu'un travail inédit d'André Malassis).
  • Gisèle Gallais. Vous jeunes gens qui désirez entendre... - Répertoire d'une chanteuse de Haute-Bretagne, édité en partenariat avec Dastum et Presses Universitaires de Rennes, 2014.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • « Sa va bûche ! » - Jeux de palets en Pays de Fougères, de Ronan Barentin et Guillaume Gérard, 2009.
  • La Clarinette ou le « tronc d'chou » en Haute-Bretagne - L'Troû chou den la Haote Bertagne, de Cédric Malaunais, 2012.
  • L'Accordéon diatonique en Haute-Bretagne - La Bouèze den la Haote Bertagne, de Cédric Malaunais, 2013.
  • Le Violon en Haute-Bretagne, de Cédric Malaunais, 2014.
  • La veuze, de Cédric Malaunais, 2015.

Partenaires[modifier | modifier le code]

Partenaires institutionnels[modifier | modifier le code]

Affiliations[modifier | modifier le code]

Partenaires associatifs[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.O. des associations, journal-officiel.gouv.fr
  2. http://www.mpo-bourgogne.org/
  3. Site de la Bouèze, laboueze.com
  4. Site de l'AFAP, afap-fougeres.fr
  5. Biographie de Robert Bouthillier, sur myspace.com
  6. Agnès Cussonneau, « Patrimoine oral en Haute-Bretagne. Les cordes vocales vibrent à la Granjagoul », dans Paysan Breton n° du 1 au 7 octobre 2010
  7. http://www.culturecommunication.gouv.fr/Disciplines-et-secteurs/Patrimoine-culturel-immateriel/Les-acteurs-du-PCI
  8. Alban Desile, « Une maison du patrimoine oral s'implante à Parcé », dans Nous Vous Ille n°83, juillet-août-septembre 2008
  9. Vincent Morel, « La Granjagoul. Une maison du patrimoine oral en pays de Fougères », dans Musique Bretonne n°225, mars-avril 2011.
  10. Xavier Éveillé, « La maison du gallo passe l'oral », sur ebreizh.net, 10 juin 2012
  11. aprendd.org
  12. http://www.afap-fougeres.fr/prixfrogerferron/
  13. http://www.bertaeyn-galeizz.com/mill_goll_accueil.html
  14. http://www.gcbpv.org/
  15. http://www.legrandsoufflet.fr/Les-lieux,91.html
  16. https://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Parce.-Cinq-laureats-aux-prix-du-gallo_8619-2114934_actu.Htm
  17. 2007. Parcé (35) Création du centre de valorisation du patrimoine oral, www.wmaker.net/architectepatrickgautier/
  18. Programme Eco FAUR, Bretagne-environnement.fr
  19. Site de la communauté de commune, fougeres-communaute.fr
  20. http://www.associations-patrimoine.org/fiche-associations-patrimoine.php?id=4226
  21. Site de la FAMDT, famdt.com
  22. http://www.communiques-presse-online.com/solidarite-c5/assemblee-generale-a3711.html
  23. Site de BCD, bcdiv.org