La Forêt-Auvray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Forêt et Auvray.

La Forêt-Auvray
La Forêt-Auvray
L’église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Athis-de-l'Orne
Intercommunalité Le Val d'Orne
Maire délégué Roger Perray
Code postal 61210
Code commune 61174
Démographie
Gentilé Auvraysiens
Population 172 hab. (2016)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 42″ nord, 0° 20′ 32″ ouest
Altitude Min. 65 m
Max. 251 m
Superficie 10,96 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Putanges-le-Lac
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
La Forêt-Auvray

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
La Forêt-Auvray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Forêt-Auvray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Forêt-Auvray

La Forêt-Auvray est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Putanges-le-Lac[1].

Elle est peuplée de 172 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Forêt-Auvray[2]
Bréel Saint-Philbert-sur-Orne,
Les Isles-Bardel
Ménil-Hermei
Bréel La Forêt-Auvray[2] Saint-Aubert-sur-Orne
Sainte-Honorine-la-Guillaume Sainte-Honorine-la-Guillaume Saint-Aubert-sur-Orne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de forme ancienne connue.

Apparemment « la forêt d'Auvray »[3],[4].

Le nom de personne Auvray, devenu patronymique, est spécifique à la Normandie et est d'origine anglo-saxonne Ælf-rēd. Il était particulièrement répandu dans la Normandie ducale où on le trouve aussi sous la forme latinisée Alvredus / Alveredus[5]. Le français moderne Alfred est un emprunt plus récent à l'anglais.

Un lieu-dit conserve le nom de la Querlonde, mot basé sur le vieux norrois lundr « bois, bosquet », qui a donné l'ancien mot normand londe de même sens. Il est précédé d'un élément obscur, vraisemblablement norrois. Peut-être s'agit-il du surnom norrois de la forêt ? En tout cas, ce type de composition témoigne d'une colonisation anglo-scandinave sporadique dans l'Orne.

La Querlonde est aussi le berceau de la famille Duhamel de Querlonde, dont Claude-Benoît, né à Toul en 1721, fut architecte militaire.

Le gentilé est Auvraysien[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les terres de la Forêt-Auvray sont restées aux mains de la famille Vassy, famille du baronnage normand, du XIe au XVIIIe siècle. Les Vassy descendraient d'un compagnon de Rollon[7].

Aujourd'hui subsiste leur château, partiellement ruiné qui avait pourtant été reconstruit en style Renaissance à la fin du XVIe siècle[8].

Sous l'Ancien Régime, le village était le siège d'une sergenterie, ayant droit sur trente-cinq paroisses du Nord-Ouest du Houlme[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 André Guyet    
mars 2001[10] En cours Roger Perray[11] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 172 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour La Forêt-Auvray[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. La Forêt-Auvray a compté jusqu'à 1 261 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
7187861 1671 261873820875836816
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
747745672636633604601514505
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
471438368389378347402349320
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2016 -
269235200195182198190172-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de La Forêt-Auvray, domaine fortifié sur la rive gauche de l'Orne, dont l'enceinte, les tours, la poterne et les douves sont classées au titre des Monuments historiques depuis le 9 avril 2002 et le logis, le moulin et l'allée d'accès sont inscrits depuis le 11 décembre 2001[15].
  • L'église Saint-Pierre, des XVIIIe et XIXe siècles.
  • Chapelle de la Salette, du XIXe siècle.
  • Halles du XVIIIe siècle.
  • Un menhir : la Pierre de la Rousselière[16].

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est un village fleuri (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[17].

Manifestations[modifier | modifier le code]

Chaque année, depuis 1969, se déroule l'épreuve automobile dénommée course de côte de La Forêt-Auvray[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Orne » (consulté le 4 décembre 2015)
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1979.
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Ch. Corlet et PUC éditions 1994.
  5. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, éditions Picard 1979. p. 92.
  6. « Ouest-france.fr - Mairie de La Forêt-Auvray » (consulté le 16 janvier 2013)
  7. Jean de Longaunay, Promenade dans le Houlme à partir de Putanges in Patrimoine normand, n° I, 1995. p. 35.
  8. J. de Longaunay, Op. cité. p. 36.
  9. J. de Longaunay, Op. cité. p. 39.
  10. « Roger Perray présente sa liste », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 octobre 2015)
  11. a et b Réélection 2014 : « La Forêt-Auvray (61210) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 mai 2014)
  12. Date du prochain recensement à La Forêt-Auvray, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  15. « Château de la Forêt-Auvray », notice no PA61000027, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Arcisse de Caumont, de Brix et Galeron, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, t. 9, Paris, de Lance, (lire en ligne), « Rapport sur les Monuments historiques de l'arrondissement d'Argentan », p. 434
  17. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 6 octobre 2015)
  18. « La Forêt-Auvray », sur cc-valdorne.fr, Communauté de communes du Val d'Orne (consulté le 3 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :