La Fontelaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Fontelaye
La Fontelaye
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Luneray
Intercommunalité Communauté de communes Terroir de Caux
Maire
Mandat
Caroline Dupuy
2014-2020
Code postal 76890
Code commune 76274
Démographie
Gentilé Fontelaysiens
Population
municipale
34 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 41′ 49″ nord, 0° 57′ 14″ est
Altitude Min. 91 m
Max. 157 m
Superficie 3,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Fontelaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Fontelaye

La Fontelaye est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme la Fontelee en 1232[1].

La Fontelaye est un dérivé de foutel, « petit hêtre » en ancien français, associé à un suffixe de présence, et qu’il faut donc comprendre comme étant l’« endroit où il y a des petits hêtres »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Signification : la hêtraie, dérivé de l'ancien normand foutel, hêtre ; jadis nommé La Foutelaye.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1902   Beaudouin    
    René Le Prévost de la Moissonnière    
1945 mars 2008 Philippe de la Moissonnière-Cauvin DVD Retraité
mars 2008 en cours
(au avril 2014)
Caroline Dupuy    

Selon l'AFP, Philippe de la Moissonnière-Cauvin était, en 2008, à 89 ans, le doyen des maires français. Il achevait son 10e mandat et avait été élu pour la première fois en 1945[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 34 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
192139149166173183151152139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
134143141117120104907787
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
929476748282857345
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
405144383940343235
2015 - - - - - - - -
34--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin (XVIe siècle) : marques visibles (litre funéraire) de la seigneurie des Dumont de Bostaquet, famille protestante émigrée aux Pays-Bas après l'abrogation de l'édit de Nantes [8].
  • Château de la Fontelaye (reconstruction de 1627) [8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Philippe de la Moissonnière-Cauvin, décédé en octobre 2009 à l'âge de 89 ans[9], fut maire de ce petit village pendant 63 ans. Élu pour la première fois en 1945, il est réélu conseiller municipal en 2008 avec 100 % des suffrages mais a laissé l'écharpe de maire à sa fille. Il était le doyen des maires français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 79.
  2. Normandie : Noms de lieux de Normandie, René Lepelley (1999).
  3. Source : http://elections.leparisien.fr/elections-municipales-2008/actualite-resultats-direct-municipales/1184-la-moitie-des-maires-francais-dirigent-leur-ville-depuis-plus-de-vingt-ans.php.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. a et b in Les cahiers de terre de Caux
  9. Article dans Paris-Normandie" : http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/le-deces-dune-grande-figure