La Femme du docteur Hanaoka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Femme du docteur Hanaoka
Titre original 華岡青洲の妻
Hanaoka Seishū no tsuma
Réalisation Yasuzō Masumura
Scénario Kaneto Shindō
Sawako Ariyoshi (roman)
Acteurs principaux
Sociétés de production Daiei
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre drame
Durée 100 minutes
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Femme du docteur Hanaoka (華岡青洲の妻, Hanaoka Seishū no tsuma?) est un film japonais réalisé par Yasuzō Masumura adapté du roman Kaé ou les deux rivales de Sawako Ariyoshi et sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Japon, vers 1785. La jolie Kaé épouse par procuration Unpei Hanaoka, le fils du fanfaron médecin de campagne Naomichi et de la belle Otsugi, parti faire des études de médecine à Kyoto. Elle s'installe donc chez ses beaux-parents où elle est bien accueillie durant les trois années que dure l'attente du retour du fils. Mais tout change lorsque le jeune médecin Unpei revient enfin vivre et exercer dans la maison familiale, une rivalité s'installe entre Otsugi et Kaé, l'épouse de son fils.

De son côté, Unpei est obsédé par la mise au point d'un anesthésique qui lui permettrait de plonger ses patients dans un sommeil suffisamment profond et de les opérer sans qu'ils se réveillent, d'autant qu'il voit mourir ses sœurs Okatsu et Koriku du cancer sans qu'il puisse leur venir en aide. Il mène ses expérimentations tout d'abord sur des chats et des chiens pendant plusieurs années pour trouver les bons dosages avant d'envisager de se tourner vers des cobayes humains. Otsugi et Kaé, toujours rivales, se proposent toutes les deux pour tester l'anesthésique.

Grâces à elles, Unpei parvient à mettre au point sa formule, Kaé cependant perd la vue à cause d'effets indésirables de ces expérimentations. En 1804, Unpei réalise la première anesthésie générale au monde, et effectue une mastectomie sur un cancer du sein.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Hanaoka Seishū (1760-1835)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sawako Ariyoshi (trad. Yoko Sim et Patricia Beaujin), Kaé ou les deux rivales, Éditions du Mercure de France, 224 p. (ISBN 9782715242302, lire en ligne)
  2. a b et c (ja) La Femme du docteur Hanaoka sur la Japanese Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]