La Dernière Maison sur la gauche (film, 1972)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Dernière Maison sur la gauche
Titre original The Last House on the Left
Réalisation Wes Craven
Scénario Wes Craven
Musique David Hess
Acteurs principaux
Sociétés de production Sean S. Cunningham Films
The Night Co.
Lobster Enterprises
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 91 minutes
Sortie 1972


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Dernière Maison sur la gauche (The Last House on the Left) est un film américain réalisé par Wes Craven et sorti en 1972. Il s'agit du premier long métrage du réalisateur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Krug et ses trois associés, de redoutables assassins, séquestrent et torturent à mort deux jeunes filles fêtant leur anniversaire. Seulement, ils feront une grave erreur en décidant de passer la nuit chez de braves gens qui ne sont autres que les parents de l'une des deux filles. Pour eux, commence l'horreur, et ce, dans la dernière maison sur la gauche…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario s'inspire en partie du film suédois La Source d'Ingmar Bergman[2], lui-même basé sur une légende suédoise datant du XIVe siècle[3]. Wes Craven voulait initialement en faire un film pornographique horrifique mais a décidé de retirer les scènes de sexe peu avant le tournage[4].

Pour le nom du personnage Krug, Wes Craven s'inspire d'un garçon qui le malmenait quand il était enfant. Un autre de ses personnages, Freddy Krueger, s'inspire aussi de cette même personne[4].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Martin Kove devait initialement incarner Krug. Il préfère finalement un rôle plus secondaire, celui de l'adjoint du shérif, et suggère son ami David Hess. Ce dernier composera également la musique du film[4].

Jonathan Craven, le fils du cinéaste, fait une petite apparition dans le rôle d'un petit garçon avec un ballon.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu du 2 octobre au . Il se déroule à Long Island, New York, Redding et Westport[5],[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

  1. The Road Leads to Nowhere
  2. Wait for the Rain
  3. Sadie and Krug (Baddies' Theme)
  4. Now You're All Alone

La chanson Now You're All Alone de David Hess est reprise dans le western Les Huit Salopards (2015) de Quentin Tarantino.

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Titres et sortie[modifier | modifier le code]

Le film s'intitule initialement Sex Crime of the Century[7]. Cependant, après des projections test, le film est rebaptisé Krug and Company, qui n'est pas non plus positif après de nouveaux test[8]. C'est finalement The Last House on the Left[9].

Comme de nombreux film des années 1970, le film sort d'abord de manière régionale, notamment dans des drive-in, entre septembre et novembre 1972[10]. Il fait souvent partie d'un double programme avec d'autres productions Hallmark/AIP, notamment La Baie sanglante de Mario Bava, deux films qui influenceront Sean S. Cunningham pour Vendredi 13 (1980)[11].

Censure[modifier | modifier le code]

Wes Craven s'est longuement opposé à la Motion Picture Association of America, qui demandait de nombreuses coupes de plans trop violents. S'il cède au départ aux exigences de l'association, il finit pas refuser les couples supplémentaires demandées et réintègre les scènes d'origine. Le film reçoit la classification R - Restricted (les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte)[4].

Le film est interdit d'exploitation au Royaume-Uni jusqu'en 2003[3]. En Australie, l'Australian Classification Board a longtemps banni le film[4].

Critique[modifier | modifier le code]

Le film divise la critique américaine à sa sortie. Le célèbre critique Roger Ebert apprécie quant à lui le film et demande à ce qu'il soit soutenu. Son collègue Gene Siskel est quant à lui très négatif et pense qu'il s'agit du « film le plus malade de l'année ». La célèbre critique Pauline Kael apprécie le film qu'elle juge comme l'un des plus effrayant et horrible du genre[4].

Box-office[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Projet de suite[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, Vestron Pictures engage Danny Steinmann pour écrire et réaliser une suite du film. Mais le projet ne se concrétisera pas en raison de problèmes liés aux droits du premier film[12],[13].

Le film italien La Baie sanglante (1971) de Mario Bava est sorti aux Etats-Unis sous les titres Last House on the Left – Part II, Last House – Part II ou encore New House on the Left, alors que les films n'ont aucun rapport[14].

Remake[modifier | modifier le code]

Comme plusieurs films de Wes Craven, celui-ci fait l'objet d'un remake sorti en 2009 : La Dernière Maison sur la gauche réalisé par Dennis Iliadis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au début du long métrage, un insert indique que l'intrigue est basée sur une histoire vraie.
  2. Critique DevilDead
  3. a et b Secrets de tournage
  4. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Ocker, J.W., The New England Grimpendium, Countryman Press, , 123–25 p. (ISBN 978-0-881-50919-9, lire en ligne)
  7. Corman et Cregan 2003, event occurs at 26:20.
  8. Corman et Cregan 2003, event occurs at 26:32.
  9. Corman et Cregan 2003, event occurs at 24:40.
  10. « The Last House on the Left », sur American Film Institute (consulté le )
  11. Lucas 2007, p. 868.
  12. Jeff, « Chapter VII: After Friday V », Stone Cold Crazy, (consulté le )
  13. Johnny, « Lost In Developmental Hell: Beyond The Last House On The Left », Freddy in Space, (consulté le )
  14. « Ecologia del delitto » [archive du ], The Encyclopedia of Fantastic Film and Television (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]