La Dernière Femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Dernière Femme
Titre original L'ultima donna
Réalisation Marco Ferreri
Scénario Marco Ferreri
Rafael Azcona
Dante Matelli
Acteurs principaux
Sociétés de production Flaminia Produzioni Cinematografiche
Les Productions Jacques Roitfeld
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Durée 112 minutes
Sortie 1976


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Dernière Femme (titre italien : L'ultima donna) est un film italien réalisé par Marco Ferreri sorti en 1976.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gérard, adepte de moto, est ingénieur dans une usine de Créteil (Val-de-Marne). Quitté par sa femme Gabrielle, acquise aux thèses du Mouvement de libération des femmes, il doit élever seul son petit garçon, Pierrot. Contraint de rentrer chez lui à la suite d’un chômage technique, il passe reprendre son fils à la crèche et fait alors la connaissance de Valérie. Cette belle puéricultrice, qui s’apprêtait à partir pour la Tunisie avec Michel, un amant occasionnel, accepte de venir vivre, pour quelque temps, dans l’appartement de Gérard, situé dans un grand ensemble de la « ville nouvelle ». Leurs relations sensuelles leur font oublier le caractère désespérant de l’environnement. Le couple se forme. L’enfant est associé à leurs jeux amoureux. Valérie éprouve bientôt pour Pierrot des sentiments maternels, puis sympathise avec Gabrielle, venue leur rendre visite, et avec René, un ami de Gérard. Bien vite Valérie, se rendant compte qu’elle n’est qu’une femme-objet pour Gérard dont la jalousie s'accentue, se révolte et se refuse. Gérard n’acceptant pas cette remise en cause, le conflit est inévitable. Pour se rassurer sur sa virilité, il tente en vain de séduire Benoîte, une voisine. Après une violente dispute avec Valérie, il s’émascule à l’aide d’un couteau électrique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anonyme, « Marco Ferreri à Carling. Le 6 et , le réalisateur italien Marco Ferreri était à Carling pour tourner quelques scènes de L'Ultima Donna, avec Gérard Depardieu, Renato Salvatori, Michel Piccoli et Ornella Muti », Le Républicain lorrain, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, , p.18, (ISSN 0397-0639)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacqueline Nacache, L'acteur de cinéma, Paris, Nathan, , 192 p. (ISBN 2-09-191307-3), p. 124.

Liens externes[modifier | modifier le code]