La Conspiration du Caire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Conspiration du Caire

Titre original Walad Min Al Janna
Réalisation Tarik Saleh
Scénario Tarik Saleh
Musique Krister Linder
Acteurs principaux

Tawfeek Barhom
Fares Fares

Sociétés de production Atmo Production
Pays de production Drapeau de la Suède Suède
Genre Thriller
Durée 120 minutes
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Conspiration du Caire (titre original: صبي من الجنة Walad min al Janna litt. « Garçon venant du Paradis ») est un film suédois écrit et réalisé par Tarik Saleh, sorti en 2022.

Il est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en [1]. Il remporte le prix du scénario du Festival de Cannes et le prix François-Chalais[2],[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Adam est fils d'un simple pêcheur. Il est admis à l'université al-Azhar au Caire, institution sunnite par excellence. Le jour de la rentrée, le grand imam de la mosquée Al-Azhar, plus haute autorité de l'islam sunnite en Égypte, meurt, presque devant les étudiants. Débute alors une guerre sans pitié pour lui trouver un successeur[4].

Le pouvoir politique égyptien veut absolument éviter le choix d'un imam proche des Frères Musulmans et imposer un candidat qui lui convienne. Le colonel Ibrahim de la sureté d’État se voit confier la mission d'orienter l'élection. Pour agir au sein de la prestigieuse institution, il recourt à l'aide d'étudiants qu'il appelle ses "anges". Zizo, l'étudiant avec lequel il travaille, est inquiet pour sa sécurité et souhaite interrompre sa collaboration avec Ibrahim. Il se rapproche alors d'Adam et gagne sa confiance, car il souhaite le proposer à Ibrahim pour le remplacer.

Une nuit, Zizo est assassiné sous les yeux d'Adam. Ibrahim se voit confier l'enquête sur son décès. Il convainc Adam de collaborer avec lui en lui promettant le financement d'une opération qui doit sauver la vie de son père. Il ordonne à Adam de se rapprocher et d'espionner des étudiants proches des Frères Musulmans.

Le Cheikh Ngem, qui est aveugle et charismatique, et est considéré comme un candidat tout à fait crédible pour le poste de grand imam, se présente à la Sureté et s'accuse du meurtre de Zizo, ce qui est évidemment très peu crédible. Il est néanmoins emprisonné. Ibrahim comprend qu'il sait en fait que Zizo a été assassiné par la Sureté et qu'il compte profiter de son futur procès pour dénoncer les vrais coupables.

Le colonel Ibrahim s'arrange pour qu'Adam devienne l'assistant du cheikh Al Durani, un candidat proche des Frères Musulmans que le pouvoir égyptien ne veut pas voir obtenir la direction de l'institution. Grâce aux informations transmises par Adam, Ibrahim découvre que le cheikh a contracté un mariage secret avec une très jeune fille avec qui il a eu un enfant, et Adam et lui se servent de cette information pour l'écarter de la compétition.

Finalement, le candidat élu au poste de grand imam sera le cheikh Omar Beblawi, un proche du pouvoir égyptien. Le supérieur d'Ibrahim décide alors qu'Adam est désormais inutile, et demande à Ibrahim de l'arrêter pour qu'il soit accusé du meurtre de Zizo et condamné à mort. Ibrahim refuse de jouer le jeu, mais Adam est tout de même arrêté. Ibrahim va alors voir le chef de la Sureté et le convainc qu'Adam peut convaincre le cheikh Ngem de renoncer à s'accuser du meurtre de Zizo.

Adam est finalement libéré et peut retourner dans son village.

Tarik Saleh explique que son scénario a été inspiré par les conflits religieux qu'il a découverts dans le roman d'Umberto Eco, Le Nom de la rose[5]. Le personnage d'Adam peut également être rapproché du propre grand-père de Tarik Saleh, qui était originaire d'un petit village du delta du Nil et a étudié à Al-Azhar alors que sa famille était analphabète[6].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

icône image Médias externes
Images
Affiche officielle sur le site de critique aVoir-aLire.com
Vidéos
Bande-annonce officielle, vostfr sur le compte YouTube de la société de distribution Memento

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre international : Boy from Heaven
  • Titre original : Walad Min Al Janna
  • Titre français : La Conspiration du Caire
  • Réalisation et scénario : Tarik Saleh
  • Musique : Krister Linder
  • Direction artistique : n/a
  • Décors : Roger Rosenberg[7]
  • Costumes : Denise Östholm[7]
  • Photographie : Pierre Aïm[7]
  • Son : Fredrik Jonsäter[7]
  • Montage : Theis Schmidt
  • Production : Kristina Åberg et Fredrik Zander
  • Sociétés de production : Atmo Production ; Film i Väst, Final Cut for Real, Memento Films, Oy Bufo Ab et Sveriges Television (SVT) (coproductions)
  • Société de distribution : Memento Distribution[7]
  • Pays de production : Drapeau de la Suède Suède
  • Langue originale : arabe
  • Format : couleur
  • Genres : thriller ; drame
  • Durée : 120 minutes
  • Dates de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Tarik Saleh n'a pas pu tourner le film en Égypte, où il craignait d'être arrêté dès sa descente d'avion[8]. Le film a donc été réalisé en Turquie, principalement à Istanbul durant l'été 2021 et notamment à la mosquée Süleymaniye[9].

Selon Le Parisien, le film « déborde d’images somptueuses et spectaculaires avec des séquences impressionnantes où des centaines de figurants envahissent le cadre »[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné propose une moyenne de 3,75, après avoir recensé 31 critiques de presse[10].

Selon Jacques Mandelbaum du Monde, La Conspiration du Caire est « aussi original que séduisant, organisant, à partir de la mort soudaine du grand imam de l’université religieuse Al-Azhar du Caire, la plus grande autorité sunnite du monde, un récit en forme de toile d’araignée autour des enjeux politiques du choix de son successeur et des divers protagonistes qui, en sourdine, s’y affrontent violemment. Ce film confirme, si besoin était, le talent du cinéaste »[11].

Selon Jacky Bornet de France TV info « Hitchcockien, un des principaux atouts de Boy from Heaven est de nous initier à un monde élitiste très secret par les yeux d’un béotien, à l’image du spectateur. L’identification est immédiate et l’on suit Adam dans ce labyrinthe ésotérique que l’on découvre en même temps que lui »[1].

Selon Jérôme Garcin de France Inter, c'est « un film qui a reçu le prix du scénario à Cannes, avec un jeune comédien formidable, Tawfik Barhom dans le rôle d'Adam et Fares Fares, presque méconnaissable, qui était déjà policier dans "Le Caire Confidentiel" et qui joue cette fois le rôle d'un colonel de la sûreté. Film que Tarik Saleh n'a pas eu le droit de tourner en Egypte. Il a dû reconstituer cette université Al-Azhar en Turquie ». Le film reçoit un accueil dithyrambique par les critiques du Masque et la plume[12].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 338 727 entrées[13] 3

Pour son premier jour d'exploitation en France, La Conspiration du Caire réalise 26 690 entrées dont 11 587 en avant-première, pour 205 copies. Le long-métrage est troisième au box-office des nouveautés, derrière La Proie du diable (27 373) et devant L'école est à nous (22 269)[14]. Au bout d'une première semaine d'exploitation, le long-métrage totalise 153 906 entrées pour une dixième place au box-office français, derrière Belle et Sébastien : Nouvelle Génération (171 196)[15],[13]. En semaine 2, le long-métrage réalise 100 268 entrées supplémentaires pour une dernière position dans le top 10 du box-office de la semaine, derrière Amsterdam (119 520)[16]. Pour sa troisième semaine d'exploitation, le long-métrage réalise 84 553 entrées supplémentaires pour une neuvième place au box-office, derrière Le Nouveau Jouet (89 164) et devant Plancha (74 289)[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Festival de Cannes : "Boy from Heaven" du Suédo-égyptien Tarik Saleh dénonce les accointances politico-religieuses en Egypte dans un film courageux, sur francetvinfo.fr, consulté le 29 mai 2022.
  2. Cannes 2022 : avec « Triangle of sadness », de Ruben Östlund, la Palme d’or récompense une critique acide des super-riches, sur lemonde.fr, consulté le 29 mai 2022.
  3. Festival de Cannes. Queer Palm, Un Certain Regard, Semaine de la Critique... Découvrez les prix parallèles de la 75e édition du Festival, sur france3-regions.francetvinfo.fr, consulté le 29 mai 2022.
  4. La Conspiration du Caire sur Allociné (consulté le 16 avril 2022).
  5. a et b Renaud Baronian, « «La Conspiration du Caire» : Tarik Saleh se savait «menacé par les autorités égyptiennes» », Le Parisien,‎ , p. 26 (lire en ligne)
  6. « Conversation avec Tarik Saleh autour du film "Boy from Heaven" » Accès libre [vidéo], sur Arte.tv (consulté le )
  7. a b c d et e « La Conspiration du Caire - Casting », sur Allociné (consulté le )
  8. AlloCine, « La Conspiration du Caire : pourquoi Tarik Saleh est-il interdit de territoire en Egypte ? », sur AlloCiné (consulté le )
  9. (en) Annika Pham, « Interview. Boy from Heaven producer Kristina Åberg on working with Tarik Saleh », (consulté le )
  10. « La Conspiration du Caire », sur Allociné (consulté le ).
  11. « Tarik Saleh, réalisateur de « La Conspiration du Caire », tiraillé entre la Suède et l’Egypte », sur LeMonde.fr, (consulté le )
  12. « "La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh : Le Masque & la Plume dithyrambique ! », sur radiofrance.fr/franceinter, Le masque et la plume, (consulté le )
  13. a et b « La Conspiration du Caire - Walad min Al Janna (Boy from Heaven) », sur JPBox-office.com (consulté le )
  14. Vincent Formica, « Box-office : Plancha avec Franck Dubosc en tête du 1er jour France », sur Allociné, (consulté le )
  15. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Black Adam toujours en tête, Smile et Simone franchissent le million », sur Allociné, (consulté le )
  16. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Black Adam domine et Novembre franchit les 2 millions d'entrées », sur Allociné, (consulté le )
  17. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Black Panther 2 démarre encore plus fort que Top Gun Maverick ! », sur Allociné, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]