La Comtesse Catherine Vassilievna Skavronskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Comtesse Catherine Vassilievna Skavronskaia
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
80 × 66 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Collection
No d’inventaire
RF 1966-5Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Comtesse Skavronskaia est un portrait de Catherine Vassilievna Skavronskaïa (en) réalisé par Élisabeth Vigée Le Brun en 1796.

Réalisation et technique[modifier | modifier le code]

Il s'agit du deuxième portait que Vigée Le Brun réalise de Skavronskaïa, à Saint-Pétersbourg, après celui réalisé à Naples en 1790[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le portrait représente Skavronskaia souriante, habillée d'une robe blanche et bleue, appuyé sur un coussin de velours rouge devant un fond noir qui constraste avec la lumière chaude qui semble rayonner de son visage et de sa poitrine et se reflète sur le coussin[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour Marie-Jo Bonnet, il s'agit d'une ode à la beauté féminine, à la douceur et à la tranquillité ; elle souligne aussi que la peinture de Vigée Le Brun n'est pas vue par ses contemporains comme typiquement féminine, mais comme une incarnation de la grâce telle que pensée au XVIIIe siècle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'œuvre est exposée en 1905 à Saint-Pétersbourg dans Portraits russes des XVIIIe et XIXe siècles[2]. La peinture fait partie depuis 1966 des collections du musée du Louvre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Marie-Jo Bonnet, Les femmes dans l'art : qu'est ce que les femmes ont apporté à l'art ?, Paris, La Martinière, , 252 p. (ISBN 2-7324-3087-0)
  2. a et b Notice no 000PE002886, base Joconde, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]