La Cochère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Cochère
La Cochère
L'église Saint-Sauveur.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Intercommunalité Argentan Intercom
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Jean-Luc Guesdon
2020-2026
Code postal 61310
Code commune 61110
Démographie
Gentilé Francs-Bigles
Population 150 hab. (2019 en augmentation de 4.17 % par rapport à 2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 25″ nord, 0° 09′ 00″ est
Altitude Min. 173 m
Max. 252 m
Superficie 12,92 km2
Élections
Départementales Argentan-2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Gouffern en Auge
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Cochère
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Cochère
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
La Cochère
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
La Cochère

La Cochère est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Gouffern en Auge. La Cochère est peuplée de 150 habitants[Note 1] (les Francs-Bigles[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est entre pays d'Auge, pays d'Ouche, campagne d'Alençon et plaine d'Argentan. Elle n'a pas de bourg et son église est à 3 km au sud du Pin-au-Haras, à 6 km à l'ouest de Nonant-le-Pin, à 16 km à l'est d'Argentan et à 16 km au nord de Sées[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Saltacocheria entre 1119 et 1157[4], La Cochiere en 1311[5].

La Cochère : ce toponyme provient de l'agglutination de l'ancien français coq et du suffixe aria qui signifie : l'« endroit où l'on élève des coqs », (sans doute de combat)[6].

Micro-toponymie[modifier | modifier le code]

Accrue en 1813 de La Roche-de-Nonant[7].

La Roche-de-Nonant : le nom est attesté sous la forme apud Roquam vers 1350[8].

De l'oïl roche « rocher, château fort », d'origine pré-celtique[8]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1813, La Cochère (250 habitants en 1806[9]) absorbe La Roche-Nonant (215 habitants[10]) à l'est de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1985 décembre 2016 Patrick Mussat[11] UMP Avocat, conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13],[Note 2].

En 2019, la commune comptait 150 habitants, en augmentation de 4,17 % par rapport à 2014 (Orne : −1,55 %, France hors Mayotte : 2,49 %). La Cochère a compté jusqu'à 415 habitants en 841, mais les deux communes de La Cochère et La Roche-Nonant totalisaient 469 habitants lors du premier recensement républicain, en 1793 (respectivement 268 et 201 habitants).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
268212250373410415410409380
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
395368334299299321363329345
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
315307304261271233270258212
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2019
228197180175138155152140150
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est particulièrement tournée vers l'élevage équin, notamment de Pur-sang, et compte sept haras qui emploient une cinquantaine de personnes[15].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ouest-france.fr - Mairie de la Cochère » (consulté le )
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. Archives du Calvados, 2 D. 54.
  5. Archives de l'Orne, H 2063.
  6. Pierre Miquel - 2016 - Petite Histoire des noms de lieux, villages et villes de France, (ISBN 2226381767).
  7. Annales de Normandie - Volume 19 - Page 114.
  8. a et b Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 85 - (ISBN 2600028838).
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : La Roche-Nonant », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  11. a et b Réélection 2014 : « La Cochère (61310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  15. « Ouest-france.fr - Il était une fois un village où le cheval est roi - La Cochère » (consulté le )
  16. « Château de la Roche », notice no PA00110777, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :