La Cité de la joie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Cité de la joie
Auteur Dominique Lapierre
Pays France
Version originale
Langue Français
Éditeur Éditions Robert Laffont
Lieu de parution Paris
Date de parution 1985

La Cité de la Joie est un roman de Dominique Lapierre, paru en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Le personnage central du roman, Paul Lambert, prêtre français dans le livre, est inspiré de la figure de deux religieux travaillant dans les bidonvilles de Calcutta en Inde : le père François Laborde et Gaston Grandjean, missionnaire suisse qui a changé son nom en Gaston Dayanand en adoptant la nationalité indienne en 1992[1].

Entre autres mérites, les ponts qu'il établit entre les différentes religions qui se côtoient dans ce bidonville de Calcutta sont un merveilleux message d'espoir.[réf. souhaitée]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le livre a été traduit en trente et une langues et son tirage dépasse plus de quarante millions d'exemplaires.[réf. souhaitée]

Dominique Lapierre a créé une fondation internationale pour scolariser les enfants et ouvrir des dispensaires, entre autres.[réf. souhaitée]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le livre a été adapté librement au cinéma avec La Cité de la joie (1992) de Roland Joffé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Père François Laborde, une vie parmi les plus pauvres à Calcutta », sur catholique.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Cité de la Joie, site web de l'association Action pour les enfants des lépreux de Calcutta.