La Chaux-des-Breuleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chaux.
La Chaux-des-Breuleux
Blason de La Chaux-des-Breuleux
Héraldique
Vue de La-Chaux-des-Breuleux sous la neige.
Vue de La-Chaux-des-Breuleux sous la neige.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Jura
District Franches-Montagnes
Communes limitrophes
(voir carte)
Les Breuleux, Muriaux, Saignelégier, Tramelan, Mont-Tramelan, Courtelary
Maire Lucien Baume
Code postal 2345
N° OFS 6744
Démographie
Population 99 hab. (31 décembre 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 25″ N 7° 01′ 45″ E / 47.223611, 7.02918447° 13′ 25″ Nord 7° 01′ 45″ Est / 47.223611, 7.029184
Altitude 1 016 m
Superficie 405 ha = 4,05 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
La Chaux-des-Breuleux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
La Chaux-des-Breuleux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
La Chaux-des-Breuleux
Liens
Site web www.breuleux.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

La Chaux-des-Breuleux est une commune suisse du canton du Jura, située dans le district des Franches-Montagnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Chaux-des-Breuleux fait partie de la seigneurie des Franches-Montagnes jusqu'en 1792[3]. Elle est ensuite rattachée aux départements du Mont-Terrible (1793-1800), puis du Haut-Rhin (1800-1814), avant d'être englobée dans le bailliage des Franches-Montagnes et, enfin, le district des Franches-Montagnes[3][4]. En 1978, ce dernier est l'un des trois districts qui forme le nouveau canton du Jura.

L'année 1913 est marquée par l'arrivée du chemin de fer et l'ouverture d'une poste[4].

En juillet 2012, les habitants de la commune acceptent d'être intégrés au Parc naturel régional du Doubs[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de La Chaux-des-Breuleux s'est élevée à 166 habitants en 1850, 208 en 1900, 211 en 1920, 132 en 1950, 82 en 1980 et 98 en 2000[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Une tourbière a été exploitée, à l'est du village, jusqu'en 1966[3]. En 1918, une partie des tourbières est vendue par la commune à la Société de l'industrie chimique de Bâle[4]. En 1974, la tourbière devient une réserve naturelle[4].

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de la Chaux-des-Breuleux est desservie par la Ligne Le Noirmont – Tramelan – Tavannes des Chemins de fer du Jura depuis décembre 1913.

Lien externe[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a, b, c et d Claude Rebetex, « Chaux-des-Breuleux, La », Dictionnaire historique de la Suisse,‎ (lire en ligne)
  4. a, b, c, d et e « Chronologie jurassienne », sur http://www.chronologie-jurassienne.ch/fr/ (consulté le 11 octobre 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :