La Chapelle-du-Noyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Chapelle-du-Noyer
La Chapelle-du-Noyer
L'entrée du village et l'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Châteaudun
Maire
Mandat
Martine Profeti
2020-2026
Code postal 28200
Code commune 28075
Démographie
Population
municipale
1 027 hab. (2018 en diminution de 6,47 % par rapport à 2013)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 29″ nord, 1° 18′ 50″ est
Altitude Min. 102 m
Max. 146 m
Superficie 13,31 km2
Unité urbaine Châteaudun
(banlieue)
Aire d'attraction Châteaudun
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Châteaudun
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Noyer
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Noyer
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Noyer
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Noyer
Liens
Site web https://www.la-chapelle-du-noyer.fr

La Chapelle-du-Noyer est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le bourg de La Chapelle-du-Noyer est très restreint mais l'extension de la commune rejoint la ville de Châteaudun. Par conséquent, une zone commerciale et d'activités en continuité du noyau urbain de Châteaudun, ainsi que des habitations et un lycée technique, sont situés sur la commune de La Chapelle-du-Noyer.

La commune se compose de hameaux où résident une grande partie de la population, et qui sont assez étendus : la Fringale et surtout la Varenne-Ferron.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Chapelle-du-Noyer
Saint-Denis-les-Ponts Châteaudun
Douy La Chapelle-du-Noyer
Autheuil Thiville

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, La Chapelle-du-Noyer est une commune urbaine[Note 1]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Châteaudun, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[1] et 17 279 habitants en 2017, dont elle est la banlieue[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Châteaudun, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 25 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Capella de Nuceto vers 1250[6].

Rien , formellement , n'empêche d'interpréter comme un arbre le second élément de la La Chapelle-du-Noyer[6], désignant le noyer qui a plus tard été francisé en Noyers à la Révolution[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1958 ? Paul d'Amécourt DVD Agriculteur, suppléant du député Michel Hoguet
mars 2001 2020 Odil Billard DVD Retraité
mai 2020 En cours Martine Profeti[8]   Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Élection municipale du 15 mars 2020[modifier | modifier le code]

  • Maire sortant : Odil Billard (ne se représente pas)
  • 15 sièges à pourvoir au conseil municipal (population légale 2017 : 1 032 habitants)
  • 1 siège à pourvoir au conseil communautaire (communauté de communes du Grand Châteaudun)

Tous les sièges sont pourvus lors de ce premier tour par la liste unique conduite par Martine Profeti, deuxième adjointe d'Odil Billard[9],[10].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2018, la commune comptait 1 027 habitants[Note 3], en diminution de 6,47 % par rapport à 2013 (Eure-et-Loir : +0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
408370369309386433436469474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
495522516467503510505462422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
431425443692575628586469572
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6207578319329671 0561 0511 0461 075
2017 2018 - - - - - - -
1 0321 027-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Touchebredier.

Église Notre-Dame[modifier | modifier le code]

Château de Touchebredier[modifier | modifier le code]

Les façades, côtés et toitures du château de Touchebredier, ainsi que le grand salon avec son décor, la grille d’entrée et la fuie datent du XVIIIe siècle, Logo monument historique Inscrit MH (1971)[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Philippe Boudot, champion du monde 2019 en force athlétique au mouvement de développé couché, catégorie - 75 kg, vétéran 5, à Henderson aux États-Unis et vice-champion du monde 2018 WDFPF (en) en force athlétique, au mouvement de développé couché, catégorie -82,5 kg, vétéran 5, à Malte en 2018 [18],[19].(Quel lien avec la commune ?[pourquoi ?])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Unité urbaine 2020 de Châteaudun », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 3 décembre 2020)
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  6. a et b Nouvelle revue d'onomastique, vol. 21 à 24, Société française d'onomastique, , p. 266.
  7. Jean Claude Farcy, Benoît Garnot et Jean-Pierre Bardet, Eure-et-Loir, , p. 178.
  8. « Municipales 2020 - Martine Profeti élue à l’unanimité maire de La Chapelle-du-Noyer », sur https://www.lechorepublicain.fr,
  9. Ministère de l'Intérieur, « Résultats par commune - La Chapelle-du-Noyer », sur https://elections.interieur.gouv.fr (consulté le 31 mars 2020).
  10. « La mairie », sur https://www.la-chapelle-du-noyer.fr (consulté le 31 mars 2020).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM28000072, base Palissy, ministère français de la Culture.
  16. « Cloche de clocher », notice no PM28000073, base Palissy, ministère français de la Culture.
  17. « Château de Touchebredier », notice no PA00096989, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. Fédération Sportive de Force Athlétique (FSFA) fédération Française, filiale de la la Fédération mondiale World Drug-Free Powerlifiting Federation (WDFPF ).
  19. http://www.wdfpf.co.uk/results/pdf/Res%20WC%20SINGLE%202018%20d.pdf