La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle-du-Bois (homonymie) et La Chapelle.
La Chapelle-du-Bois-des-Faulx
Le château.
Le château.
Blason de La Chapelle-du-Bois-des-Faulx
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Évreux-2
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire
Mandat
Patrick Castel
2014-2020
Code postal 27930
Code commune 27147
Démographie
Gentilé Chapellois
Population
municipale
560 hab. (2014)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 37″ nord, 1° 10′ 06″ est
Superficie 4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

La Chapelle-du-Bois-des-Faulx est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans l'aire urbaine d'Évreux

Voisine des communes de Normanville et d'Aviron. Une des plus grandes villes à proximité de La Chapelle-du-Bois-des-Faulx est la ville d'Évreux, située au sud de la commune à 15 km.

Communes limitrophes de La Chapelle-du-Bois-des-Faulx[1]
La Vacherie Heudreville-sur-Eure
Émalleville La Chapelle-du-Bois-des-Faulx[1]
Le Boulay-Morin Irreville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Nemore de fagis au XIIIe siècle. Désigne un bois de hêtres [2].

Faulx du vieux français fau ou fou, du latin fagus « hêtre ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Vestiges préhistoriques et antiques.

Site de l'âge du Bronze.

Présence romaine.

Ancienne partie du domaine d'Acquigny donnée au XIIe siècle à l'abbaye de la Croix qui y fonda une chapelle. Les registres de Philippe-Auguste font état de "Sanctus Nicholaus de Bosco". Un acte de 1286 mentionne le "Bois des Faulx" sous la forme de "Nemus des Faux". L'actuel nom du village aurait été ainsi donné pour la première fois en 1584 par Henri de Silly.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
- 1996 Henri d'Aubigny    
2014 en cours Patrick Castel UDI Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 560 habitants, en augmentation de 11,11 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
231 267 270 261 260 246 251 242 247
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
222 190 174 162 155 145 148 164 155
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
139 139 141 157 140 139 157 146 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
142 143 213 355 410 460 476 543 560
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Nicolas, élevée à la veille de la Révolution de 1789, en brique et silex. Elle possède du mobilier provenant de l’église Notre-Dame-de-la-Ronde d’Évreux : un autel de style Louis XV et un lutrin.
  • Château de la Chapelle, reconstruit en 1883 par la famille de La Barre de Nanteuil, qui en est toujours propriétaire. Les bâtiments de la ferme et le pigeonnier remontent au XVIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Chapelle-du-Bois-des-Faulx (Eure).svg

Les armoiries de La Chapelle-du-Bois-des-Faulx se blasonnent ainsi :

Parti: au 1er d'azur à la chapelle d'argent ouverte et ajourée de sable; au 2e d'or à la branche de hêtre feuillée de neuf pièces de sinople et fruitée de quatre pièces au naturel; le tout sommé d'un chef de gueules chargé d'un léopard d'or armé et lampassé d'azur.

Création Jean-François Binon. Adopté le 19 janvier 2015.

Liste des EPCI[modifier | modifier le code]

- Syndicat des CES du secteur scolaire d'Évreux (SICOSSE)

- Syndicat de transport scolaire de Fontaine-sous-Jouy

- Syndicat de l'électricité et du gaz de l'Eure (SIEGE)

- S.I.V.O.S d'Émalleville/La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

- Syndicat intercommunal des loisirs et sports d'Émalleville et de La Chapelle-du-Bois-des-Faulx

- S.I.V.U Cap Nord Est.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure -page
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]