La Chanson de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Chanson de guerre
Publication
Auteur Dino Buzzati
Titre d'origine La canzone di guerra
Langue Italien
Parution Drapeau : Italie 1958
Recueil Sessanta racconti
Nouvelle précédente/suivante

La Chanson de guerre (La canzone di guerra) est une nouvelle de l'écrivain italien Dino Buzzati, publiée en 1958 dans le recueil Sessanta racconti.

La traduction en français de cette nouvelle paraît pour la première fois en France en 1968 dans le recueil Les Sept Messagers. Elle n'est pas présente dans le recueil original italien I sette messaggeri.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un roi et son conseiller militaire sont gênés dans leur réunion par le bruit émanant du dehors, en fait un chant de guerre qu'entonnent les troupes sur le départ. Il ne s'agit pas des hymnes guerriers composés par le grand Schrœder, en l'honneur du vaillant royaume qui va de victoire en victoire. Et pourtant, la chanson de guerre des troupes qui passent quotidiennement sous la fenêtre du roi est triste. Elle parle d'un amour perdu, et du non-retour de la guerre. Pourtant, les victoires s'amoncèlent. Jusqu'au jour où le roi n'entend plus cette chanson, ni aucune autre d'ailleurs, la guerre ayant considérablement étendu son empire, mais également pris tous ses soldats, qui ne sont pas rentrés, malgré les victoires.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

  • In Les Sept Messagers, recueil de vingt nouvelles de Dino Buzzati, traduction de Michel Breitman, Paris, Robert Laffont, coll. « Pavillons », 1968
  • In Les Sept Messagers, Paris, UGE, coll. « 10/18. Domaine étranger » no 1519, 1982 (ISBN 2-264-00478-9)