La Chambre ardente (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambre ardente.
La Chambre ardente
Réalisation Julien Duvivier
Scénario Charles Spaak,
Julien Duvivier
d'après John Dickson Carr
Acteurs principaux
Sociétés de production Comacico, Taurus Film,
Universum Film, Laura Films
Pays d’origine Drapeau de la France France, Drapeau de l'Italie Italie,
Drapeau de l'Allemagne Allemagne de l'Ouest
Genre Film policier
Durée 111 min.
Sortie 1962

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Chambre ardente est un film franco-italo-allemand réalisé par Julien Duvivier en 1961 et sorti en salle en mars 1962[1], d'après le roman de John Dickson Carr (La Chambre ardente), inspiré par le tribunal du même nom.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'historien Michel Boissard est invité avec sa femme, Marie, qui est descendante de la marquise de Brinvilliers, la célèbre empoisonneuse, au château de Mathias Desgrez. Celui-ci est le descendant du dernier amant de la marquise qui la dénonça. Mathias Desgrez est un adepte des sciences occultes qu'il pratique avec son ami, le docteur Hermann. Les neveux de Mathias Desgrez, Marc et Stéphane Desgrez, arrivent au château, attendant impatiemment l'héritage… La femme de Marc, Lucie, elle aussi espère. Marc, qui a pour maîtresse l'infirmière personnelle de son oncle Mathias, Myra, voudrait précipiter la mort de son oncle, lequel oncle est fasciné par l'arrivée de Marie Boissard. Une nuit, peu de temps après, Mathias Desgrez meurt après avoir reçu la visite d'une femme mystérieuse montée lui porter ses médicaments et vue par une domestique… Mathias est enterré, puis son cadavre disparaît alors même que des analyses prouvent qu'il a sans doute été empoisonné. Par qui ? Lucie pressée d'hériter ? Myra, pour plaire à son amant ? Marie, pour venger son aïeule trahie par l'ancêtre de Mathias ? L'inspecteur Kraus enquête sans arriver à se faire d'idée précise.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Bessy, Raymond Chirat et André Bernard, Histoire du Cinéma français : encyclopédie des films 1961-1965, Pygmalion/Gérard Watelet, , 471 p. (ISBN 2-85704-350-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]