La Chablisienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Chablisienne
Pays Drapeau de la France France
Siège social 8, boulevard Pasteur,
Chablis (Yonne)
Fondation 1923
Appellations chablis grand cru,
chablis et
petit-chablis
Cépage chardonnay B
Adhérents 255 associés coopérateurs et
67 non-coopérateurs en 2009
Caveau de dégustation ouvert tous les jours
Chiffre d'affaires 50 015 300 € en 2018

Résultat 2018 : 2 203 900 € Effectif 2017 : 65 salariés Siren : 778 655 803

Site web http://www.chablisienne.com/

La Chablisienne est une coopérative viticole située à Chablis, dans le département de l'Yonne, en France. C'est le principal producteur de vin du département, fournissant plus de 25 % du volume de production de chablis[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La première coopérative de producteurs à Chablis date du , sous le nom de « Société coopérative La Chablisienne ». Sa création correspond à une période de difficultés économiques, la vente du vin étant difficile pendant l'entre-deux-guerres. Le est créée la SARL « La Cave Chablisienne » ; les deux fusionnent le pour former la « Cave Coopérative La Chablisienne », vendant désormais de moins en moins au négoce[2].

Depuis 1993, La Chablisienne, les Caves Bailly Lapierre (Yonne), la Cave des Hautes Côtes (Côte-d'Or), la Cave des Vignerons de Buxy (côte chalonnaise) et les Vignerons des Terres Secrètes (Mâconnais) se regroupent pour former le GIE « Blasons de Bourgogne ». Le but est de faire des économies d'échelle.

En 1999, La Chablisienne achète le Château Grenouilles, qui produit le chablis grand cru du climat Grenouilles en quasi-monopole.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Les associés ont en production 1 250 hectares de vigne,

dont :

.

Produits[modifier | modifier le code]

La coopérative propose un peu plus d'une trentaine de cuvées différentes, sans compter ses eaux-de-vie (marc-de-bourgogne et fine-de-bourgogne), dont[3] :

  • des chablis grands crus issus du climat des Grenouilles (vignes de 40 ans en moyenne, élevage de 20 mois en cuve et en fûts) :
    • « Château Grenouilles » ;
    • « Le Fief de Grenouilles » ;
  • des chablis grands crus issus des autres climats (vignes de 30 ans en moyenne, élevage de 20 mois en cuve et en fûts) :
    • « Les Clos » ;
    • « Blanchot » ;
    • « Bougros » ;
    • « Les Preuses » ;
  • des chablis premiers crus (vignes de 25 ans en moyenne, élevage de 12 à 15 mois en cuve et en fûts) :
    • « Montée de Tonnerre » ;
    • « la Singulière » (assemblage de plusieurs climats[4]) ;
    • « Mont de Milieu » ;
    • « Fourchaume » ;
    • « Les Lys » ;
    • « L’Homme Mort » ;
    • « Vaulorent » ;
    • « Montmains » ;
    • « Vaillons » ;
    • « Côte de Léchet » ;
    • « Beauroy » ;
  • des chablis :
    • « les vénérables » (30 ans de moyenne, élevage de 14 mois en cuve et en fûts) ;
    • « la Nature » (climat « La Vallée de Chigot » à Fleys, en bio, élevage de 14 mois en foudre) ;
    • « la Sereine » (vignes de 20 mois en moyenne, élevage de 12 mois en cuve) ;
    • « la Pierrelée » (vignes de 20 mois de moyenne, élevage de 6 mois en cuve) ;
    • « le Finage » (vignes de 20 mois de moyenne, élevage en cuve) ;
  • des petit-chablis :
    • « pas-si-petit » (vignes de 15 ans en moyenne, élevage de 6 mois en cuve).
  • et d'autres appellations bourguignonnes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]