La casa de papel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Casa de Papel)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La casa de papel
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série.
Titre original La casa de papel
Autres titres
francophones
La Maison de papier (Drapeau : Québec Québec)
Genre Drame
Thriller
Braquage
Création Álex Pina
Production Vancouver Media
Atresmedia
Netflix (parties 3 et 4 )
Acteurs principaux Alba Flores
Úrsula Corberó
Álvaro Morte
Itziar Ituño
Najwa Nimri
Musique Manel Santisteban
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Chaîne d'origine Antena 3 (2017)
Netflix (depuis 2019)
Nb. de saisons 2 parties (Antena 3)
3 parties (Netflix)
Nb. d'épisodes 15 (Antena 3)
30 (Netflix)
Durée 70 à 75 minutes (Antena 3)
41 à 57 (Netflix)
Diff. originale en production
Site web Site web officiel

La casa de papel [la ˈkasa de paˈpel][1] ou La Maison de papier (au Québec) est une série télévisée espagnole réalisée par Álex Pina et diffusée entre le et le sur la chaîne Antena 3 en Espagne. Dans le reste du monde, la diffusion débute le sur Netflix et connaît un grand succès. La troisième partie, exclusive à Netflix, est sortie le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme mystérieux, surnommé le Professeur[2] (El Profesor), planifie le meilleur braquage jamais réalisé. Pour exécuter son plan, il recrute huit des meilleurs malfaiteurs en Espagne qui n'ont rien à perdre.

Le but est d'infiltrer la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre afin d'imprimer 2,4 milliards d'euros, en petites coupures de 50  et cela en moins de onze jours, sans verser une goutte de sang – malgré la présence de 67 otages, dont la fille de l'ambassadeur du Royaume-Uni.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Úrsula Corberó (VF : Cathy Boquet) : Silene Oliveira, dite « Tokyo »
  • Itziar Ituño (VF : Fabienne Loriaux) : Raquel Murillo, dite « Lisbonne »
  • Álvaro Morte (VF : Sébastien Hébrant) : Sergio Marquina / Salvador « Salva » Martin, dit « le Professeur »
  • Paco Tous (VF : Jean-Michel Vovk) : Agustin Ramos, dit « Moscou » (saisons 1 et 2, invité saison 3)
  • Pedro Alonso (VF : Erwin Grunspan) : Andrés de Fonollosa, dit « Berlin »
  • Alba Flores (VF : Sophie Landresse) : Agata Jimenez, dite « Nairobi »
  • Miguel Herrán (VF : Olivier Prémel) : Anibal Cortés, dit « Rio »
  • Jaime Lorente (VF : Antoni Lo Presti) : Ricardo Ramos, dit « Denver »
  • Esther Acebo (VF : Myriem Akhediou) : Mónica Gaztambide, dite « Stockholm »
  • Enrique Arce (VF : Franck Dacquin) : Arturo Román
  • María Pedraza (VF : Helena Coppejans) : Alison Parker (saisons 1 et 2)
  • Darko Peric (VF : Patrick Waleffe) : Yashin Dasayev, dit « Helsinki »
  • Kiti Mánver (VF : Myriam Thyrion) : Mariví, la mère de Raquel (saisons 1 et 2, invitée saison 3)
  • Hovik Keuchkerian (es) (VF : Martin Spinhayer) : « Bogota » (depuis la saison 3)
  • Rodrigo de la Serna (VF : Nicolas Matthys) : Martín « Palerme » (depuis la saison 3)
  • Najwa Nimri (VF : Colette Sodoyez) : Alicia Sierra (depuis la saison 3)

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

  • Fernando Soto (VF : Philippe Résimont) : l'inspecteur adjoint Ángel Rubio, collègue et ami de Raquel
  • Juan Fernández : le Colonel Alfonso Prieto
  • Roberto García : Dimitri Mostovoi, dit « Oslo » (saisons 1 et 2, invité saison 3)
  • Anna Gras (es) : Mercedes Colmenar, une otage et enseignante (saisons 1 et 2)
  • Mario de la Rosa (VF : Steve Driesen) : lieutenant Suárez, un policier
  • Miquel García Borda : Alberto Vicuña, l'ex-mari de Raquel, membre de la police scientifique (saisons 1 et 2)
  • Fran Morcillo : Pablo Ruiz, un otage adolescent (saison 1)
  • Naia Guz : Paula Vicuña Murillo, la fille de Raquel (saisons 1 et 2, invitée saison 3)
  • Clara Alvarado (VF : Julie Baseqz) : Ariadna Cascales, une otage (saisons 1 et 2)
  • Xabi Ortuzar (VF : Arnaud Crevecoeur) : Gomez (saison 2)
  • Luka Peros (VF : lui-même) : « Marseille » (depuis la saison 3)
  • Fernando Cayo (es) (VF : Simon Duprez) : le colonel Luis Tamayo (depuis la saison 3)
  • Pep Munné (VF : Michel Hinderyckx) : Gouverneur de la Banque d'Espagne (depuis la saison 3)
  • José Manuel Poga (VF : Arnaud Crevecoeur) : Gandía (depuis la saison 3)

Adaptation[modifier | modifier le code]

Version française[3]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Il faut plus de trois mois et une quarantaine de professionnels pour construire les décors de l’intérieur de la fabrique (hall d’entrée, imprimerie, bureaux et chambres fortes)[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

La production de La casa de papel a duré quatre mois, de janvier à avril 2017, pour tourner et monter les premiers épisodes[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Diffusion originale sur Antena 3 (2017)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de La casa de papel.

La version originale, découpée en deux parties et en quinze épisodes de 70 minutes, a été diffusée entre le et le sur Antena 3.

Partie 1
Titres des épisodes Réalisateur Dates de diffusion
1 Efectuar lo acordado Jesús Colmenar
2 Imprudencias letales Miguel Ángel Vivas
3 Errar al disparar Álex Rodrigo
4 Caballo de Troya Alejandro Bazzano
5 El día de la marmota Jesús Colmenar
6 La Cálida Guerra Fria Miguel Ángel Vivas
7 Refrigerada Inestabilidad Álex Rodrigo
8 Tú lo has buscado Alejandro Bazzano
9 El que la sigue la consigue Jesús Colmenar
Partie 2
Titres des épisodes Réalisateur Dates de diffusion
10 Se acabaron las máscaras Álex Rodrigo
11 La cabeza del plan Alejandro Bazzano
12 Cuestión de eficacia Álex Rodrigo
13 ¿Qué hemos hecho? Jesús Colmenar et Alex Rodrigo
14 A contrarreloj Alejandro Bazzano
15 Bella ciao Jesús Colmenar et Alex Rodrigo

Diffusion sur Netflix (2017-2019)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de La casa de papel.

Netflix a acquis les droits de la série et a diffusé la première partie dès le dans le monde entier[5].

Pour correspondre aux formats internationaux, les épisodes ont été redécoupés. En effet, les 9 épisodes de 70 minutes de la première partie ont été répartis en 13 épisodes de 40-50 minutes[6]. La seconde partie contenant initialement 6 épisodes, est diffusée quant à elle en 9 épisodes par Netflix à partir du 6 avril 2018.

Le , Netflix annonce la préparation d'une partie 3[7], qui est sortie le 19 juillet 2019[8].

Partie 1 Partie 2 Partie 3
  1. Épisode 1, 48 min
  2. Épisode 2, 41 min
  3. Épisode 3, 51 min
  4. Épisode 4, 51 min
  5. Épisode 5, 43 min
  6. Épisode 6, 44 min
  7. Épisode 7, 48 min
  8. Épisode 8, 44 min
  9. Épisode 9, 43 min
  10. Épisode 10, 55 min
  11. Épisode 11, 43 min
  12. Épisode 12, 44 min
  13. Épisode 13, 55 min
  1. Épisode 1, 43 min
  2. Épisode 2, 42 min
  3. Épisode 3, 44 min
  4. Épisode 4, 51 min
  5. Épisode 5, 43 min
  6. Épisode 6, 45 min
  7. Épisode 7, 44 min
  8. Épisode 8, 49 min
  9. Épisode 9, 44 min
  1. On est de retour, 50 min
  2. Aïkido, 41 min
  3. 48 mètres sous terre, 49 min
  4. Boum, boum, ciao, 43 min
  5. Les Boîtes rouges, 49 min
  6. Plus rien n'avait d'importance, 46 min
  7. Petites vacances, 44 min
  8. La Dérive, 57 min

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Silene Oliveira, dite « Tokyo »

Tokyo [9]a été embauchée par le Professeur pour faire partie de la bande de braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Elle est recherchée pour différentes agressions et vols et est entrée dans le monde du crime à l'âge de 14 ans avec son petit ami de 28 ans. Ce dernier est décédé durant l'assaut d'une camionnette Prosegur. C’est une jeune femme impulsive, avec un manque apparent d'empathie. Tokyo est en couple avec Rio. Initialement en froid avec Nairobi, elle se lie d’amitié avec elle lorsque cette dernière lui fait des confidences sur sa vie de maman.

  • Raquel Murillo, l'inspectrice, surnommée plus tard « Lisbonne »

Raquel Murillo[10] est l'inspectrice de police qui doit résoudre le braquage de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. C’est une femme forte, calme et intelligente, chargée de négocier avec le Professeur dont elle va tomber amoureuse sans savoir qu’il est le « cerveau » du cambriolage. Divorcée d'un mari violent, Alberto, Raquel vit avec sa fille Paula et sa mère Mariví Fuentes, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Le cambriolage de la Fabrique la met dans tous ses états, mais à sa grande surprise, lui apportera plus que ce qu'il ne lui enlèvera. Elle travaille main dans la main avec le sous-inspecteur Ángel Rubio, son ami et collègue depuis quinze ans avec qui elle a eu une aventure il y a 8 ans.

  • Sergio Marquina/ Salvador « Salva »

Sergio « le Professeur » est le cerveau de l’opération et chef de la bande de voleurs à la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Introverti et très intelligent, il est le demi-frère de Berlin, l'un des braqueurs. Le plan du vol à la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre est fortement inspiré de ce que lui racontait son père, mort dans un braquage. Une de ses tactiques pour le vol à effectuer sera de maintenir un contact direct avec la police. Pour ce faire, il se lie d'amitié avec l'inspecteur de police Raquel Murillo et tombe peu à peu amoureux d'elle.

  • Agustin Ramos, dit « Moscou » (saisons 1 et 2, invité saison 3)

Moscou[11], figure paternelle, est le braqueur le plus gentil. Il est chargé de faire le tunnel qui permettra aux braqueurs de s'échapper de l'établissement. À l'intérieur de la fabrique, Moscou essaie de garder tout le monde concentré, sans dévier du plan en soutenant son fils Denver.

  • Andrés de Fonollosa, dit « Berlin »

Berlin[12] est considéré comme le leader du groupe de braqueurs. Notamment connu pour des casses de bijouteries, de maisons de vente aux enchères et de fourgons blindés, il réalise son plus gros coup aux Champs-Élysées où il vole 434 diamants. Ce personnage est misogyne, fait preuve d'une absence totale d'empathie et ne fait pas la différence entre le mal et le bien. Il est en phase terminale d'une maladie dégénérative rare, la myopathie de Helmer, maladie de fiction s'apparentant à la myopathie mitochondriale[13].

  • Agata Jimenez, dite « Nairobi »

Nairobi[14] est une vraie combattante. Très charismatique, elle s’entend avec tout le monde excepté Berlin, avec qui elle tombe fréquemment en désaccord. Elle est spécialisée dans la fabrique de faux billets. Après avoir passé quelque temps en prison, elle perd la garde de son fils âgé de trois ans. Après le braquage de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, elle espère, grâce à l’argent dérobé, retrouver son fils.

  • Anibal Cortés, dit « Rio »

Rio[15] est le hacker du groupe, il programme les ordinateurs et gère les explosifs ainsi que leur placement stratégique. Il se met rapidement en couple avec Tokyo et leur relation complique assez vite le bon déroulement du braquage. C’est le personnage le plus faible, le rêveur du groupe. Contrairement aux autres, il a beaucoup à perdre étant donné qu’il a gardé contact avec sa famille. Avec ce cambriolage, il veut prouver de quoi il est capable.

  • Ricardo Ramos, dit « Denver »

Denver[16] est le fils de Moscou. Il a testé toutes les drogues et est réputé pour être celui se battant le plus. Élevé par son père, il pense que sa mère les a abandonnés à cause de sa grande consommation de drogue. Il se dispute violemment avec son père dès qu’il apprend que c’est lui qui l’a laissée seule sur le bord de la route. Malgré son caractère explosif, il a un grand cœur et ferait tout pour ceux qu'il aime. Pendant le cambriolage, il rencontre Mónica Gaztambide, secrétaire de la Fabrique et otage, et en tombe amoureux. Il la demande en mariage et finiront par s'échapper ensemble de la Fabrique.

  • Mónica Gaztambide, une otage, secrétaire et maîtresse d'Arturo Román, surnommée plus tard « Stockholm »

Mónica[17] est une femme bien éduquée, gentille et patiente qui cherche à se construire un bon futur. Elle est la secrétaire d'Arturo Román, le directeur général de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Il est également son amant et le père de son futur enfant. Lors de la prise d’otages, elle est sous les ordres de Berlin et arrive à gagner en partie la confiance des braqueurs en obéissant aux ordres. Elle tombe d’ailleurs amoureuse de l’un deux, Denver, avec qui elle a plusieurs relations sexuelles. Mónica finit par devenir une alliée véritable lorsqu'elle empêche Arturo de tuer Denver. Elle entre dans la bande sous le nom de Stockholm, en référence au syndrome du même nom. C'est la seule otage qui quitte la Fabrique du côté des braqueurs, renonçant à Arturo pour vivre avec Denver probable futur père adoptif de son enfant.

  • Arturo Román, un otage, directeur de l'Hôtel de la monnaie, parfois surnommé Arturito (« Petit Arturo »)

Arturo Román[18] est le directeur de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Il y travaille depuis vingt ans, se considère comme un bon patron, un bon mari, un bon père et, surtout, un bon amant. Son caractère ne fait pas l’unanimité. Il mène une vie heureuse, grâce à son aventure amoureuse avec sa secrétaire, Mónica Gaztambide. Quand elle lui annonce qu'elle est enceinte, il ne peut pas le croire et refuse de l'accepter, ce qu’il regrettera. Pendant le cambriolage, Arturo fomente des scénarios plus fous les uns que les autres qui mettent en danger sa vie et celle de ses compagnons. Dès le début, il ne s’entend pas avec Denver ce qui s’amplifie lorsqu'il constate que Mónica a des sentiments pour lui. Il va faire face à Denver et tente sans succès de le tuer. Il en paiera les conséquences.

  • Alison Parker, une otage adolescente (saisons 1 et 2)

Alison Parker[19] fait partie des otages retenus au sein de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Timide, ringarde et surprotégée, elle est victime de harcèlement de la part des autres élèves de sa classe. Alison Parker est la fille de l'ambassadeur britannique en Espagne. Alors qu'elle était en sortie scolaire avec sa classe à la Fabrique, elle deviens otage en compagnie de ses camarades et de sa professeure, Mercedes. Elle découvre bientôt qu'elle est la clé qui permettra aux voleurs de sortir de la Fabrique. Pendant les jours où elle y est enfermée, elle aura des problèmes avec la plupart des voleurs et en particulier avec Tokyo laquelle protège jalousement sa relation avec Rio.

  • Yashin Dasayev, dit « Helsinki »

Yashin Dasáyev, dit Helsinki[20], est un membre de la bande des braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Avec Oslo, son cousin, c'est la force brute de l'équipe mais on ne sait pas grand-chose de lui, seulement son passé violent dans la guerre. Il ne parle pas beaucoup, obéit toujours à Berlin, a une très bonne relation avec Nairobi et aime rendre Arturo nerveux, notamment en l'appelant « Arturito ». Il est un de ceux qui sortent avec l'argent.

  • Dimitri Mostovoi, dit « Oslo » (saisons 1 et 2, invité saison 3)

Radko Dragic, dit Oslo[21], est un membre du groupe des braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. On ne sait pas grand-chose de lui. Naturellement très calme, il ne parle presque pas et ne demande jamais rien. Avec son cousin Helsinki, ils forment la force brute du plan du professeur. Durant la soixante-deuxième heure du braquage, il est frappé à la tête à l'aide d'une barre métallique par un groupe d'otages tentant de s'échapper. Souffrant d'une commotion cérébrale à la suite de cette action, il ne peut plus parler et se retrouve plongé dans un état végétatif. Helsinki ne supporta plus de le voir dans cet état et finit par l'étouffer.

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Dans son clip Sheguey 12[22], le rappeur Gradur s'est habillé avec les combinaisons des protagonistes de la série.
  • En mai 2018, un fast-food de Villeurbanne « La Casa del Burger »[23] nomme ses burgers avec les noms des personnages de la série, et le personnel sert les clients vêtus des combinaisons portées par les personnages de la série.
  • Dans l'épisode 5 de la saison 2 de Élite, on peut y voir un court instant des jeunes habillés vêtus en tenue rouge et masque de Dalí. D'ailleurs les deux séries se partagent les acteurs María Pedraza, Miguel Herrán et Jaime Lorente dans les rôles principaux[24].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (juillet 2019).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
Cosplay de La casa de papel durant le carnaval de Patras (Grèce) en 2019.
  • Au départ, la série devait s’intituler « Los Desahuciados » (« Les Expulsés »), étant donné que les protagonistes sont en cavale[25].
  • Le Professeur devait à la base recruter des personnes atteintes d’une maladie en stade terminal. L’idée a finalement été abandonnée, sauf pour un personnage[25].
  • Les faux billets utilisés dans la série sont fabriqués grâce au recyclage du quotidien espagnol ABC[25].
  • Le personnage de Tokyo est inspiré de celui de Matilda, joué par Natalie Portman dans Leon[25].
  • Les faits de la série ont failli se produire. En 2014, 8 personnes avaient été arrêtées, suspectées de vouloir braquer l’une des plus grandes imprimeries de billets d’Europe située à Rennes[25].
  • La Fabrique nationale de la monnaie a refusé de renseigner l’équipe de scénaristes sur leur fonctionnement. Pour comprendre les rouages de l’institution, ils ont donc dû mener l’enquête de leur côté. Après coup, la Fabrique n’a d’ailleurs pas apprécié l’image de sa faible sécurité donnée par la série[25].
  • Pour jouer son rôle à la perfection, Álvaro Morte (Le Professeur) a du prendre des cours d’origami[25].
  • La façade de la Fabrique de la monnaie et du timbre utilisée dans la série est en réalité celle du Conseil supérieur de la recherche scientifique[26].
  • Les masques utilisés pour le cambriolage sont inspirés du célèbre peintre Salvador Dalí, figure importante du courant surréaliste. Un autre type de masque, inspiré par Le Cri d'Edvard Munch, fait également son apparition lors d'un épisode.
  • Les voitures de la police madrilène utilisées dans la série sont des Citroën C4 Picasso II. La voiture de « El Profesor » est une Seat Ibiza SXI. La voiture de l’enquêtrice, Raquel Murillo, est une Peugeot 3008.

Accueil[modifier | modifier le code]

Façade de la Fabrique de la monnaie et du timbre utilisée dans la série.

Audiences[modifier | modifier le code]

Parties Épisodes Date de
début
Date de
fin
Drapeau : Espagne Audiences
Spectateurs PDM
1 9 2 mai 2017[27] 27 juin 2017 2 693 000 16,6 %
2 6[28] 16 octobre 2017 23 novembre 2017 1 688 000 11,1 %
Total 15 2 291 000 14,4 %

La casa de papel est, après 13 Reasons Why, la deuxième série la plus regardée en VOD en France en 2018 avec 31,1 millions de visionnages[29].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Prix Catégorie Nomination Résultat
2018 5e cérémonie des Premios Feroz (en) Meilleure série dramatique Nomination
Meilleure actrice dans une série Úrsula Corberó
Meilleur acteur dans une série Álvaro Morte
Meilleure actrice dans un second rôle dans une série Alba Flores
Meilleur acteur dans un second rôle dans une série Paco Tous
69e cérémonie des Fotogramas de Plata Meilleur acteur dans une série Pedro Alonso
Meilleure série espagnole
46e cérémonie des International Emmy Awards Meilleure série dramatique Lauréat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en espagnol d'Espagne retranscrite selon la norme API.
  2. « Alvaro Morte – Le professeur, un personnage qui vaut son pesant d'or », sur Brain Magazine,
  3. « La casa de papel Séries TV », sur allodoublage.com (consulté le 27 août 2019)
  4. a et b « La casa de papel : secrets de fabrication de la série phénomène de Netflix », tvmag.lefigaro.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 février 2018).
  5. « La casa de papel », sur www.netflix.com (consulté le 6 janvier 2018).
  6. « la casa de papel: netflix only showing 13 out of 15 episodes • r/netflix », sur reddit (consulté le 9 janvier 2018).
  7. « La Casa de Papel: Netflix annonce une saison 3 », sur le site de Bfm tv, (consulté le 18 avril 2018).
  8. « La Casa de Papel, partie 3 revient le 19 juillet sur Netflix » (consulté en 1e avril 2019)
  9. « Tokio », sur Wiki La Casa De Papel (consulté le 6 février 2019)
  10. « Raquel Murillo », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  11. « Moscou », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  12. « Berlin », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  13. (en) « Curious facts of La Casa de Papel » (consulté le 16 septembre 2019).
  14. « Nairobi », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  15. « Rio », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  16. « Denver », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  17. « Mónica Gaztambide », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  18. « Arturo Román », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  19. « Alison Parker », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  20. « Helsinki », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  21. « Oslo », sur Wiki La Casa de Papel (consulté le 6 février 2019)
  22. « Gradur - Sheguey 12 », sur YouTube
  23. « La Casa Del Burger : un fast food La Casa De Papel ouvre ses portes en France ! », (consulté le 5 mai 2018)
  24. Laurence Gallois, « Elite fait un clin d’œil à La Casa de Papel dans sa saison 2 (PHOTO) », sur www.programme-tv.net, (consulté le 9 septembre 2019)
  25. a b c d e f et g AlloCine, « La Casa de Papel : 10 choses à savoir sur la série en attendant la saison 2 », sur AlloCiné (consulté le 6 février 2019)
  26. (en) « Trivia of La Casa de Papel », sur Imdb.com (consulté le 4 février 2018)
  27. (es) « La Casa de Papel: Antena 3 estrena su nueva serie el 2 de mayo », sur formulatv.com, mis en ligne le 22 avril 2017
  28. « TERMINA EL RODAJE DE LA SERIE “LA CASA DE PAPEL”, ¿CUÁNTOS CAPÍTULOS TENDRÁ AL FINAL? », sur Elblogdecineespanol.com
  29. Marina Alcaraz et Nicolas Madelaine, « Après la télévision payante, Netflix attaque la télévision gratuite », sur Les Échos, (consulté le 26 décembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]