La Canaille (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Canaille (homonymie).
La Canaille
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rap rock, hip-hop, rap français, rap engagé[1],[2]
Instruments Chant, guitare, clavier, basse, batterie
Années actives Depuis 2003
Labels L'Autre Distribution[1], Association La Canaille, La Canaille, Discograph
Composition du groupe
Membres Marc Nammour
Valentin Durup
Alexis Bossard
Jérôme Boivin
Anciens membres Marc Barnaud
Walter Paglani
Nicolas Rinaldi (D.J.)
Mathieu Lalande

La Canaille est un groupe et collectif[3] de rap rock français, originaire de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Mené par Marc Nammour, le groupe est nommé dans la catégorie de « Révélation hip-hop » du Printemps de Bourges 2007. Il compte un total de quatre albums studio. La Canaille développe des textes engagés et une musique hybride entre le rock (pour les orchestrations) et le rap (pour les voix)[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est fondé en 2003 à Montreuil, en Seine-Saint-Denis[4],[5]. Fils spirituel d’Aimé Césaire, le créateur du groupe, Marc Nammour, grandit dans la petite ville ouvrière de Saint-Claude dans le Jura, ses parents et grands-parents étant réfugiés en 1986 après avoir fui la guerre du Liban[6]. En 2007, le groupe est nommé dans la catégorie de « Révélation hip-hop » du Printemps de Bourges 2007[7],[8].

En 2009, La Canaille publie son premier album Une goutte de miel dans un litre de plomb, « opus ayant véritablement lancé cette formation de Montreuil dans le grand bain des artistes à découvrir absolument[9]. » Pour Les Inrocks, l'album « est en effet une double révélation. Celle d’un groupe dont la bravoure instrumentale et la combativité critique tiennent la dragée haute au projet Zone Libre (Ni dieu ni maître, transe orientale zébrée de scratchs découverte il y a deux ans sur CQFD) et celle d’un MC d’une présence vocale à faire blêmir Arm de Psykick Lyrikah (Allons enfants…, reptilien et intimidant, comme l’ombre d’un manifestant se découpant dans un brouillard de fumigènes)[10]. » Il suit d'un deuxième album, Par temps de rage, en 2011[9], qui atteint la 149e place des classements musicaux français[11].

Le groupe publie la conclusion de sa « trilogie frontale et engagée », intitulée La Nausée en 2014[12]. L'album fait participer Serge Teyssot-Gay sur le titre Omar, Lorenzo Bianchi et DJ Pone de Birdy Nam Nam aux scratches[1]. L'album atteint la 154e place des classements musicaux français[13].

Le nom du groupe reprend le titre d'un chant révolutionnaire précurseur de la Commune de Paris écrit par Alexis Bouvier[14].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Le groupe se compose de[15] :

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Marc Barnaud – guitare
  • Walter Paglani – basse
  • Nicolas Rinaldi (D.J.)
  • Mathieu Lalande – guitare, compositions, arrangements

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christian Larrède, « La Canaille : du hip-hop indigné, malade, politique et sonique », sur Les Inrocks, (consulté le 19 mai 2016).
  2. « [INTERVIEW] La Canaille prend la parole », sur RadioNeo, (consulté le 19 mai 2016).
  3. « 2. Interview du slammeur Marc Nammour du collectif La Canaille », sur rfi.fr, (consulté le 19 mai 2016).
  4. a et b « Biographie de La Canaille », sur Deezer (consulté le 25 juin 2012).
  5. Églantine Chabasseur, « Marc Nammour de La Canaille, de l'indignation à la poésie : Portrait d'un homme engagé », sur RFI, (consulté le 19 mai 2016).
  6. « Marc Nammour, alias La Canaille à la maison du peuple, Saint Claude, Jura », sur France Inter, (consulté le 19 mai 2016).
  7. « Où sont passés le rock et le rap engagés qui défonçaient le FN ? », sur Rue89, (consulté le 19 mai 2016).
  8. « Le Peuple de l'herbe en concert au Tétris, au Havre, samedi 29 novembre 2014 », sur Normandie-Actu, (consulté le 19 mai 2016).
  9. a et b « La Canaille / Chronique LP > », sur w-fenec.org (consulté le 19 mai 2016).
  10. Benjamin Mialot, « La Canaille - Une goutte de miel dans un litre de plomb -La Canaille - Discograph », sur Les Inrocks, (consulté le 19 mai 2016).
  11. « Par temps de rage - charts », sur Charts in France (consulté le 19 mai 2016).
  12. « La Canaille - La Nausée », sur swqw.fr, (consulté le 19 mai 2016).
  13. « La Nausée - charts », sur Charts in France (consulté le 19 mai 2016).
  14. « La Canaille : Rap de fils d’ouvrier », (consulté le 30 juin 2016).
  15. « Groupe La Canaille », sur marcnammour.com (consulté le 28 février 2016).
  16. a et b « Discographie », sur music-story.com (consulté le 25 mars 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :