La Butte à Mathieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Butte à Mathieu est une boîte à chansons fondée en 1959 par Gilles Mathieu à Val-David dans les Laurentides (Québec).

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1959 viennent plusieurs futurs grands noms tels que : Claude Gauthier, Claude Léveillée, Christine Charbonneau, Gilles Richer, Guy Hoffmann, le groupe Les Bozos et Félix Leclerc[1].

Au cours des années suivantes, d'autres noms tels que Gilles Vigneault, Renée Claude, Jacques Blanchet, Pierre Létourneau, Marc Gélinas, Clémence DesRochers, Jean-Pierre Ferland et Robert Charlebois viendront s'ajouter à la liste[1].

Selon Sylvain Rivière et Gilles Mathieu lui-même, La Butte à Mathieu fut un « lieu mythique dans l'histoire de la chanson au Québec […] De Gaston Miron à Pauline Julien, de Louise Forestier à Raymond Lévesque, la Butte à Mathieu a présenté tous ceux et celles qui, dans le Québec effervescent de l'époque, prenaient la parole pour dire le pays[2] ».

On a dit de la Butte qu’elle a été un lieu de rendez-vous montréalais, « un creuset où se mélangeaient chanson et théâtre, jazz et poésie[2] ». Elle aurait été « un passage obligé pour quiconque aspirait à se faire un nom dans la chanson[2] » au Québec.

La Butte a cessé ses activités en 1976.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Rivière et Gilles Mathieu, La Butte à Mathieu, Montréal, vlb éditeur, 2010, 168 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Butte à Mathieu, le livre », sur En avant la chanson (consulté le 6 août 2011)
  2. a b et c Daniel Lemay, « L'histoire en cadeau », La Presse,‎ (lire en ligne)