La Bourdonnais (1953)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Bourdonnais.
Knossos
Autres noms La Bourdonnais (1953-1968)
Type Paquebot (1952-1969)
Ferry (1969-1976)
Histoire
Chantier naval Arsenal de Lorient, à Lorient (France)
Lancement
Mise en service
Statut Détruit en 1976 à Perama[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 150 m
Maître-bau 19,6 m
Tirant d'eau 7,4 m
Port en lourd 5 965 tpl
Tonnage 10 086 t
Propulsion Deux moteurs diesels B&W (en)
Puissance 12 500 kW
Vitesse 17 nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 352 passagers (1953-1969)
750 passagers (1969-1976)
Carrière
Armateur Messageries maritimes (1953-1968)
K. Efthymiades (1968-1977)
Pavillon Drapeau de la France France (1952-1968)
Drapeau de la Grèce Grèce (1968-1977)
Port d'attache Marseille (1952-1968)
Le Pirée (1968-1977)
IMO 5200435

Le La Bourdonnais est un paquebot construit en 1951 par l’Arsenal de Lorient de Lorient pour les Messageries maritimes. Il est lancé le et mis en service en . En 1968, il est vendu à la compagnie K. Efthymiades qui l’utilise comme ferry entre la Grèce et la Chypre sous le nom de Knossos[2]. Le , un incendie se déclare à bord lors d’une traversée. Gravement endommagé, il est remorqué jusqu’au Pirée où il est désarmé. En 1976, il est vendu à la casse et détruit à Perama[1].

Il est nommé du nom du gouverneur Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais (1699-1753), amiral de la marine royale française.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le La Bourdonnais est un paquebot construit en 1951 par l’Arsenal de Lorient de Lorient pour les Messageries maritimes. Il est lancé le et mis en service en .

En 1968, il est vendu à la compagnie K. Efthymiades qui l’utilise comme ferry entre Le Pirée et Limassol sous le nom de Knossos[2].

Le , un incendie se déclare dans la salle des machines à cause d’une fuite de pétrole sur un générateur. Les passagers sont transférés à bord du ferry Stelvio et l’incendie est maîtrisé après quelques heures, mais le navire est très endommagé. Il est remorqué jusqu’au Pirée où il est désarmé. En 1976, il est vendu à la casse et détruit à Perama[1].

Navires-Jumeaux[modifier | modifier le code]

Il a trois navires jumeaux:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]