La Belle et l'Ordinateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Belle et l'Ordinateur
Titre original Electric Dreams
Réalisation Steve Barron
Scénario Rusty Lemorande
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Durée 95 minutes
Sortie 1984

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Belle et l'Ordinateur (Electric Dreams) est un film américano-britannique sorti en 1984 et réalisé par Steve Barron. L'histoire relève à la fois de la science-fiction et de la comédie romantique, puisqu'il présente un triangle amoureux entre un homme, une femme et un ordinateur domestique.

Dans le générique final, le film est dédié à la mémoire de l'UNIVAC I.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Miles Harding vient d'emménager. Il est architecte et travaille à la création d'un nouveau type de briques résistantes aux tremblements de terre. Pour l'aider dans son travail, il décide d'acquérir un ordinateur dernière génération. Il l'équipe par la suite de quelques périphériques et le programme pour le laisser travailler seul en son absence. Lorsque Miles vient à renverser accidentellement du champagne sur son ordinateur, celui-ci se retrouve doué de la pensée et de sentiments comparables à un être vivant.

Dans le même temps, Miles fait connaissance avec sa nouvelle voisine, la charmante Madeline, joueuse de violoncelle. L'histoire prend alors la tournure d'un triangle amoureux opposant Miles et son ordinateur pour la conquête de Madeline.

À propos du film[modifier | modifier le code]

Film musical sans être à proprement parler une comédie musicale, transposition moderne du Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand dans l'univers de la domotique à ses tout débuts, l'on ressent fortement dans la patte de Steve Barron celle d'un des plus grands réalisateurs de vidéo clip des années 1980, dont la bande son inonda pendant longtemps les charts de par le monde avec souvent un plus grand succès que le film lui-même. Vingt ans avant la généralisation d'internet et des réseaux à haut débit, apparaît la notion de connectivité des ordinateurs à travers le monde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Electric Dreams
Bande originale de différents artistes
Sortie 1984
Genre New wave, pop
Producteur Giorgio Moroder, Jeff Lynne, Steve Levine, Don Was, Greg Walsh
Label Portait Records
  1. Electric Dreams - (O'Dowd/Pickett) - P.P. Arnold - 4:23
  2. Video! - (Lynne) - Jeff Lynne - 3:26
  3. The Dream - (O'Dowd/Craig/Hay/Moss) - Culture Club - 2:32
  4. The Duel - (Moroder) - Giorgio Moroder (basé sur le Menuet en sol majeur (BWV Anh 114) de Bach) - 3:49
  5. Now You're Mine - (St. John/Lemorande) - Helen Terry (en) - 4:05
  6. Love Is Love - (O'Dowd/Craig/Hay/Moss) - Culture Club - 3:53
  7. Chase Runner - (Marsh/Ware/Gregory) - Heaven 17 - 3:00
  8. Let it Run - (Lynne) - Jeff Lynne - 3:22
  9. Madeline's Theme - (Moroder) - Giorgio Moroder - 2:19
  10. Together in Electric Dreams - (Oakey/Moroder) - Philip Oakey (en) & Giorgio Moroder - 3:53

Liens externes[modifier | modifier le code]