La Belle Impéria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Belle Impéria est un conte d'Honoré de Balzac. Il fait partie du recueil Les Cent Contes drolatiques publié à Paris, chez C. Gosselin (et E. Werdet) de 1832 à 1837. Ce récit avait été proposé en février 1831 à Véron, directeur de la Revue de Paris, mais ce dernier n'avait pas osé le publier en raison de son anticléricalisme, surtout après le pillage des églises qui venait d'avoir lieu à Paris[1].

C'est une satire féroce de la morale du clergé catholique. On y voit la courtisane Impéria séduire des cardinaux et des princes et les mener par le bout du nez.

Celui qui affirmait : « J’écris à la lueur de deux vérités éternelles : la religion, la monarchie, deux nécessités que les événements proclament[2] […] », était aussi, comme l'a remarqué bien plus tard Pierre Barbéris, un révolté : « Chacun sait que ce gros homme entendait faire une œuvre de défense et illustration des défenses sociales, voire de l'ordre moral, et qu'il a dressé, en fait, le plus formidable acte d'accusation qui ait jamais été lancé contre une civilisation[3]. »

Une statue d'Imperia, œuvre de Peter Lenk (1993), se trouve à l'entrée du port de Constance en Allemagne, pour commémorer le Concile de Constance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertault 1980, p. 201.
  2. Avant-propos de Balzac à Jésus-Christ en Flandre (1842), cité par Samuel S. de Sacy dans la notice sur Jésus-Christ en Flandre, Gallimard, coll. « Folio classique », p. 266.
  3. Le Monde de Balzac, éd. Arthaud, 1973, p. 19.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Bertault, Balzac et la religion, Paris, Slatkine, (réimpr. 1980).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Adaptation musicale[modifier | modifier le code]

Madonna Imperia, de Franco Alfano, livret d'Arturo Rossato d'après La Belle Impéria conte drolatique, comédie musicale en 1 acte (Turin, 1927).

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :