La Beauté du diable (film, 1950)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Beauté du diable
Réalisation René Clair
Scénario René Clair d'après Faust de Goethe
Acteurs principaux
Sociétés de production Franco-London-Films
Universalia
Enic
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie dramatique
Durée 93 minutes
Sortie 1950


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Beauté du diable est un film franco-italien de René Clair sorti en 1950.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le mythe de Faust revisité par le réalisme poétique français...

Au seuil de la mort, le professeur d'université Faust est plein de regrets. Méphistophélès lui propose alors un pacte : vendre son âme en échange de la jeunesse et de la richesse, il lui montrera aussi l'avenir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

  • 1951 : La Beauté du diable est sélectionné pour le prix du meilleur film étranger (Film From Any Source) aux BAFTA[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Beauté du diable », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (consulté le 30 mars 2021)
  2. « "Cendrillon" de Walt Disney ouvre le 11e Festival de Venise », sur lemonde.fr, (consulté le 30 mars 2021) : « En marge du festival [de Venise] les "nastri d'argento", les "oscars" italiens, ont été remis au cours d'une réception officielle. Les prix destinés aux meilleurs acteurs italiens, hommes et femmes, n'ont pas été attribués. Le "nastro d'argento" pour le meilleur film italien a été décerné à Cieio sulla palude, de A. Genina. Michel Simon reçoit le prix du meilleur acteur étranger pour son interprétation dans la Beauté du diable. Dans ce même film Léon Barsacq obtient le nastro pour les décors. Enfin le prix du meilleur film étranger a été attribué à Henri V, de Sir Laurence Olivier. »
  3. (en) « BAFTA - Film in 1951 » (consulté le 30 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]