La Barrière Santaroga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Saratoga.

La Barrière Santaroga (''The Santaroga Barrier'') est un roman de science-fiction de Frank Herbert publié en 1967, plusieurs années après avoir étudié la psychanalyse. En France, le roman a été publié pour la première fois en 1979 aux éditions Jean-Claude Lattès et traduit par Jean Bonnefoy.

Résumé[modifier | modifier le code]

Gilbert Dasein, le héros de l’histoire, est un professeur de psychologie à l’université de Berkeley. Il est envoyé par son chef de département, le Dr Chami Selador, pour faire un rapport sur la vallée de Santaroga, financé par un holding qui contrôle une chaîne de magasin. En effet, il y a comme une résistance au monde extérieur que l’on surnomme la Barrière de Santaroga. Mais dans cette petite vallée, il n’y a jamais eu de cas de délinquances ni de problèmes psychiatriques…

Cependant les étrangers ne sont pas les bienvenus encore moins les enquêteurs comme les deux prédécesseurs du Dr Dasein qui sont morts accidentellement. Cette fois-ci tout est prévus, les commanditaires savent qu’il connaît une jeune fille, Jenny Sorge, qui fut son élève et sa petite amie. Il accepte donc la mission avec l’espoir de la revoir.

Lorsqu’il arrive dans la vallée, les habitants ne sont pas très accueillants jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’il est l’ami de Jenny. Mais dès le premier jour où il est dans la ville, il lui arrive des accidents mortels mais dont les causes restent à la fois simples mais très bizarres. Et le Jaspé, ce mot que tout le monde a à la bouche, semble être le centre névralgique de la ville et ses habitants. Saura-t-il percer le mystère ? Et surtout, survivra-t-il jusqu’à la résolution de son enquête ?