La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Bande à Picsou, le film :
Le Trésor de la lampe perdue
Description de l'image La Bande à Picsou Le Trésor de la lampe perdue Logo.png.

Titre original Ducktales, the Movie : Treasure of the Lost Lamp
Réalisation Gaëtan Brizzi, Paul Brizzi,
Bob Hathcock, Clive Pallant,
Mathias Marcos Rodric et Vincent Woodcock
Scénario Alan Burnett et Carl Barks
Sociétés de production DisneyToon Studios
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Durée 74 min
Sortie 1990


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue (DuckTales the Movie : Treasure of the Lost Lamp), est le 37e long-métrage d'animation des studios Disney. Sorti en 1990 et inspiré du conte arabe Aladin, ou la Lampe merveilleuse, il constitue la conclusion de la série télévisée La Bande à Picsou (1987-1989).

Bien que sorti au cinéma, ce film ne fait pas partie des « Classiques d'animation », du fait qu'il a été réalisé par une filiale de Walt Disney Television Animation, DisneyToon Studios.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action commence dans le désert égyptien, dans l'avion fou que pilote le maladroit Flagada Jones. Picsou, ses 3 petits-neveux et Zaza Vanderquack se rendent sur un champ de fouilles archéologiques où une chambre secrète a été mise au jour. Celle-ci contenant peut-être le trésor de Cali Baba que Picsou cherche depuis 40 ans. Une fois l'avion "posé", ils se rendent compte que le coffre déterré ne contient que de vieux vêtements, mais aussi une carte.

Plus haut dans la montagne, un homme les regarde : il s'agit du sorcier Merlock qui cherche depuis des siècles à retrouver le trésor pour s'emparer de la lampe magique et retrouver sa puissance passée. Il charge son homme de main, Dijon, d'accompagner Picsou en tant que guide.

Dans le désert, ils mettent au jour une pyramide enfouie et commencent l'exploration malgré les pièges. Parvenus finalement à la chambre du trésor, ils voient celui-ci dérobé par Merlock et Dijon et leur vie mise en danger, mais ils arrivent à s'échapper par une rivière souterraine.

Revenus à Canardville dans le manoir de Picsou, les enfants mangent tranquillement quand Zaza frotte la lampe d'apparence banale que son oncle lui a donnée, seul souvenir du trésor volé, et un génie en sort ! Ils se lient d'amitié et commencent à faire des vœux, tout en le faisant passer pour un petit garçon.

Mais le sorcier et son complice n'ont pas renoncés à leurs projets, et cherchent à s'emparer de la lampe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Note: La liste des "crédités" au générique étant trop longue pour être citée in extenso ici, ne sont repris que les principaux contributeurs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Voix françaises[1][modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

  • - VHS avec recadrage 4/3 (Québec)
  • - VHS (Plein écran) avec recarage 4/3 et Laserdisc avec format 1,66:1.
  • 2002 - VHS avec recadrage 4/3 (plein écran)
  • - DVD avec format 1:66

Comics[modifier | modifier le code]

Le film a également eu droit à sa version en comics sous le même nom avec l’adaptation du scénario effectuée par John Lustig et le dessin et l'encrage par Carlos Valenti, Cosme Quartieri, Robert Bat et Rubén Torreiro[3],[4]. L'histoire a été publiée en 1990 par Disney Comics et en France en 1991 dans le livre Les classiques du dessin animé en bande dessinée n°2 édité par Dargaud[5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film est le premier long-métrage Disney tiré d'une série animée et réalisé par la filiale télé Walt Disney Television Animation et non par Walt Disney Feature Animation. La production a été répartie comme suit[6] : scénario et conception aux États-Unis, animation en France et au Royaume-Uni, encrage en Chine.
  • Une émission télévisée spéciale intitulée DuckTales: The Movie Special a été diffusée le afin de promouvoir la sortie du film[7].
  • Le personnage de Dijon, présent dans le film, va par la suite apparaître dans trois épisodes de la dernière saison de la série) qui est diffusée à partir du 10 septembre 1991 aux États-Unis soit un mois après le film. Ces trois épisodes sont L'Attaque (Attack of the Metal Mites) et La Poule aux œufs d'or (The Golden Goose), épisode séparé en deux parties[8]. En France, tous les épisodes ont été diffusés avant le film et donc Dijon est apparu dans un premier temps sur le petit écran.
  • La séquence où les canards trouvent la pyramide dans le sable et creusent pour y entrer, est reprise de l'histoire de Carl Barks, La grande pyramide (Pyramid Scheme)[9].
  • L'affiche du film a été créée par Drew Struzan, un illustrateur américain ayant réalisé beaucoup d'affiches, notamment celles de la saga Indiana Jones[10]. La conception de l'affiche partage d'ailleurs quelques similitudes avec celles de cette saga, y compris la typographie utilisée pour le titre[10],[11].
  • Le film était présenté au cinéma avec le court-métrage Dude Duck (1951).
  • Contrairement à la série, Géo Trouvetou, Bubba le canard des cavernes, Castor Major (Doofus Drake) et Gérard Mentor (Fenton Crackshell) n'apparaissent pas et ne sont pas cités dans le film.
  • Zaza (en anglais Webby Vanderquack) est la petite-fille de Mamie Baba et la petite-nièce adoptive de Picsou. Elle n'a de ce fait aucun rapport avec les nièces de Daisy Duck, Lili, Lulu et Zizi.
  • Le code de la porte qu'utilisent Riri, Fifi, Loulou et Zaza pour aller chercher la lampe est CASH (ARGENT).

Titre en différentes langues[modifier | modifier le code]

  • Anglais : DuckTales the Movie: Treasure of the Lost Lamp
  • Espagnol : PatoAventuras, la película
  • Italien : Zio Paperone alla ricerca della lampada perduta
  • Portugais : DuckTales, o filme: o tesouro da lâmpada perdida
  • Polonais : Kacze opowieści: Poszukiwacze zaginionej lampy
  • Russe : Утиные истории: Заветная лампа
  • Suédois : Farbror Joakim och knattarna i jakten på den försvunna lampan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue - AlloDoublage.com », sur allodoublage.com (consulté le )
  2. « La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue (1990) - Awards », sur imdb.com
  3. (en) Base INDUCKS : K DTMov 1Treasure of the Lost Lamp
  4. « La Bande à Picsou : Aventures en Séries - Le magnat des médias », Mickey, Donald & Cie n°40,‎ , p. 13
  5. (en) Base INDUCKS : France: La bande à Picsou le film : Le trésor de la lampe perdue
  6. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 172
  7. (en) DuckTales: The Movie Special sur l’Internet Movie Database
  8. « The Golden Goose: Part 1 », sur imdb.com (consulté le )
  9. (en) Base INDUCKS : Pyramid Scheme
  10. a et b Comme on peut le lire dans les anecdotes répertoriées sur la page "Trivia" de IMBD : "The poster for the movie was illustrated by Drew Struzan..."
  11. « La Bande à Picsou : Aventures en Séries - Indiana Duck », Mickey, Donald & Cie n°40,‎ , p. 14

Liens externes[modifier | modifier le code]