Laënnec (métro de Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laennec et Laennec (Lyon).

Laënnec
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 8e
Quartier Laënnec
Adresse Rue Guillaume-Paradin
Coordonnées
géographiques
45° 44′ 19″ nord, 4° 53′ 11″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Laënnec

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Laënnec
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais latéraux
Bouches 4
Accessibilité ascenseurs
accès de plain-pied
Historique
Mise en service
Architecte(s) Dominique Bérard
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 73
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne D
Correspondances
Lignes majeures Bus en mode C Ligne C22
Autres lignes Voir Intermodalité
Ligne Métro de Lyon Ligne D

Laënnec est une station de métro française de la ligne D du métro de Lyon, située rue Guillaume Paradin au croisement avec la rue Victor de Laprade dans le quartier de Laënnec dans le 8e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1992, lors de l'ouverture à l'exploitation du prolongement de la ligne D vers le sud depuis la station Grange Blanche.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station Laënnec est située sur la ligne D du métro de Lyon, entre les stations Grange Blanche et Mermoz - Pinel.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station « Laënnec » est mise en service le 11 décembre 1992, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation du prolongement de la ligne D du métro de Lyon de la station Grange Blanche à la station Gare de Vénissieux[1].

Construite sous la rue Guillaume-Paradin, le relief environnant fait que le quai en direction de Gare de Vaise est accessible de plain-pied depuis l'extérieur et possède une grande baie vitrée, elle est édifiée suivant un plan classique de deux voies encadrées par deux quais latéraux[2]. La station a été réalisée par l'architecte Dominique Bérard, et porte le nom du médecin René-Théophile-Hyacinthe Laennec[2].

Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets[2]. Elle est équipée d'origine d'un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite en direction de Gare de Vénissieux, l'accès s'effectuant de plain-pied dans l'autre sens, et a été équipée de portillons d'accès le [2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La station compte quatre accès, deux par sens de part et d'autre de la rue Guillaume-Paradin, au nord au niveau du carrefour avec la rue Victor de Laprade et au sud au niveau des bureaux de l'INSERM[2]. Elle dispose d'un distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Un de accès est identifié par une « libellule », nom donné aux totems courbés identifiant les stations de la ligne D depuis son ouverture et réalisés par les architectes Françoise-Hélène Jourda et Gilles Perraudin[2].

Desserte[modifier | modifier le code]

Laënnec est desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie à distance par trois lignes du réseau Transports en commun lyonnais (TCL), les lignes de bus C22, 24 et 1Ex, à l'arrêt Ambroise Paré - Laënnec. La nuit, la ligne de bus Pleine Lune PL2 est de passage, au niveau de la station.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : la faculté de médecine et d'odontologie de l'Université Claude-Bernard-Lyon-I, l'hôpital d'instruction des armées Desgenettes, le centre hospitalier Le Vinatier et la grande mosquée de Lyon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert Schwandl, « Line D Gare de Vaise - Gare de Vénissieux », sur http://www.urbanrail.net, 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  2. a b c d e et f « Laënnec », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 1er septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]