LWS-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LWS-2
Le LWS-2 en vol lors d'un spectacle aérien en Pologne, en mai 1938.
Le LWS-2 en vol lors d'un spectacle aérien en Pologne, en .

Rôle Avion-ambulance[1]
Constructeur Drapeau : Pologne Lubelska Wytwórnia Samolotów (en) (LWS)
Équipage 2 membres : 1 pilote et 1 médecin
Statut Resté à l'état de prototype
Premier vol Automne
Mise en service
Client principal Drapeau de la Pologne Pologne
Production 1
Années de production 1937
Dimensions
Longueur 9,05 m
Envergure 13 m
Hauteur 2,84 m
Aire alaire 22 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 1,185 t
Max. au décollage 1,680 t
Passagers 2 blessés
Fret 495 kg
Motorisation
Moteurs 1 moteur à 9 cylindres en étoile refroidi par air Avia Wright Whirlwind J-5
Puissance unitaire 180 kW
(240 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 185 km/h
Vitesse maximale 206 km/h
Vitesse minimale <75 km/h
Autonomie 500 km
Plafond 4 000 m
Vitesse ascensionnelle 3,8 m/s
Charge alaire 76 kg/m2
Puissance massique 0,11 W/kg

Le LWS-2 était un prototype d'avion-ambulance polonais, conçu à la fin des années 1930 par Lubelska Wytwórnia Samolotów (en) (LWS).

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le LWS-2 fut conçu comme un avion-ambulance léger pour répondre à un besoin de la force aérienne et de la Croix-Rouge polonaises (PCK), qui utilisaient des ambulances militaires. Un concept préliminaire fut étudié en 1936 par Zbysław Ciołkosz, alors concepteur en chef de l'usine LWS, puis une conception plus détaillée fut étudiée par Jerzy Drzewiecki. Elle était fortement influencée par les RWD-9 et RWD-13 conçus par les ateliers du constructeur RWD, en particulier au niveau des ailes, qui disposaient de beaucoup d'éléments mécaniques offrant des capacités ADAC à l'avion. La construction du prototype débuta le [2], en utilisant les fonds du PCK (la Croix-Rouge polonaise). Il fut enregistré sous l'immatriculation SP-ATP et effectua son premier vol au cours de l'automne 1937.

La Croix-Rouge polonaise commanda six exemplaires, mais l'usine LWS était déjà occupée à cette période avec la production d'appareils militaires (les RWD-14 Czapla et LWS-3 Mewa), et les avions ne purent pas être produits avant l'éclatement de la Deuxième Guerre mondiale. Toutefois, l'avion de reconnaissance rapprochée LWS-3 utilisait de nombreuses caractéristiques du LWS-2 et était globalement assez similaire.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le LWS-2 était un monoplan conventionnel à aile haute renforcée, de construction mixte faisant appel au bois et à l'acier. Le fuselage était constitué d'une structure en acier recouverte par de la toile, à l'exception du moteur qui était recouvert par des panneaux en duralumin. Les ailes étaient en bois et disposaient de deux longerons, avec des becs, volets et ailerons recouverts de tissu et de contreplaqué. Elles étaient droites, avec des extrémités arrondies et devenant plus étroites en se rapprochant du fuselage. Elles étaient soutenues et renforcées par des supports en V et pouvaient être repliées vers l'arrière. L'empennage était de type Cantilever, recouvert de contreplaqué pour les parties fixes et de toile pour les parties mobiles (dérive et élévateurs). Le train d'atterrissage était fixe et conventionnel, avec un ski au niveau de la queue.

L'avion pouvait embarquer quatre personnes à l'intérieur d'un cockpit fermé : un pilote à l'avant, un docteur derrière lui, et deux blessés sur des civières à l'arrière. Un blessé encore en état de marcher pouvait également prendre place à côté du pilote, en installant un siège supplémentaire[2]. Le LWS-2 était propulsé par un moteur à 9 cylindres en étoile refroidi par air Wright Whirlwind J-5 fabriqué sous licence par Avia[2], développant une puissance nominale de 220 ch (164 kW) et maximale de 240 ch (180 kW) au décollage. Il entraînait une hélice Ratier bipale en métal disposant d'un pas variable. Un réservoir de 130 litres de carburant était installé derrière le moteur. La consommation en croisière était de 48 litres de l'heure.

L'avion possédait une assez faible vitesse de décrochage, inférieure à 75 km/h.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le prototype du LWS-2 fut donné à la force aérienne polonaise le . Entre les 1er et de la même année, l'avion participa à un concours international d'ambulances aériennes à Esch-sur-Alzette, au Luxembourg, et remporta la première place et une coupe pour le fait de posséder le meilleur agencement intérieur pour les blessés.

Le prototype fut ensuite utilisé par la Croix-Rouge polonaise. Son sort pendant la Seconde Guerre mondiale reste incertain, car il fut endommagé puis capturé par les Allemands sur l'aérodrome de Krosno[2].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Glass 1977.
  2. a b c et d (ru) « LWS-2 », Уголок неба,‎ (consulté le 9 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (pl) Andrzej Glass, Polskie konstrukcje lotnicze 1893-1939 [« Concepts aéronautiques polonais 1893–1939 »], Varsovie, Pologne, Wydawnictwa Komunikacji i Łączności (WKiŁ), . Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (pl) Andrzej Glass, LWS 3 Mewa, Varsovie, Pologne, Wydawnictwo Militaria, coll. « Wydawnictwo Militaria » (no 11), (ISBN 83-86209-61-5).