LGB Alliance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
LGB Alliance
Cadre
Type
Organisation
Fondateur
Allison Bailey (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Soutenu par
Allison Bailey (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La LGB Alliance est un groupe caritatif britannique militant fondé en 2019 par Bev Jackson, Kate Harris et Ann Sinnott en opposition à Stonewall, une organisation caritative de défense des droits LGBT sur les questions relatives aux personnes transgenres[1].

L'Alliance LGB milite pour « défendre le droit des lesbiennes, des bisexuels et des homosexuels à se définir comme attirés par le même sexe », et considère que ce droit est menacé par « des tentatives visant à engendrer une confusion entre sexe biologique et notion de genre »[1]. Ils s'opposent également à l'inscription de l'identité de genre dans les programmes scolaire[2], à tout traitement pharmaceutique pour les enfants avec une dysphorie de genre[3] et aux réformes visant à la reconnaissance du genre[4].

Des députés comme la député travailliste Angela Rayner, ou le député du Parti national écossais (SNP) John Nicolson ont dénoncé l'organisation comme transphobe. D'autres groupes défenseurs des droits des transgenres considèrent également la LGB Alliance comme une organisation « transphobe »[5],[6],[7].

Le groupe a obtenu le statut d'organisme de bienfaisance en avril 2021, non sans controverse[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Greg Hurst, « Transgender dispute splits Stonewall », The Times, (consulté le ).
  2. (en-GB) Camilla Tominey, « Lesbians facing 'extinction' as transgenderism becomes pervasive, campaigners warn », The Telegraph, (ISSN 0307-1235, consulté le )
  3. (en-GB) Ben Hunte, « Trans teen in legal action over gender clinic wait », BBC News, (consulté le ).
  4. (en-GB) « LGB Alliance warned by advertising watchdog over 'potentially misleading' claims about gender recognition laws », PinkNews, (consulté le )
  5. (en) « 'LGB Alliance' group faces criticism for being transphobic », The Independent, (consulté le ) : « A new lesbian, gay and bisexual alliance group has been heavily criticised for excluding the transgender community, prompting people to label it transphobic. »
  6. (en-GB) Matthew Weaver, « Labour leadership contenders split over trans group pledge card », The Guardian, (ISSN 0261-3077, consulté le ) : « Lisa Nandy has joined Rebecca Long-Bailey in signing the 12-point pledge card by the Labour Campaign for Trans Rights (LCTR) that also describes some organisations including Woman's Place UK as "trans-exclusionist hate groups ».
  7. (en) « 'Entirely inappropriate' to quote LGB Alliance on trans issues, says Ofcom chief », www.scotsman.com (consulté le ) : « several high-profile LGBT+ campaigners have labelled the LGB Alliance a hate group »
  8. (en) « Charity Commission confirms registration of LGB Alliance », GOV.UK, The Charity Commission (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]