L'Orphelinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orphelinat.

L'Orphelinat

Description de cette image, également commentée ci-après

Juan Antonio Bayona, Belén Rueda et Guillermo del Toro à l'avant-première française diffusée à l'UGC Ciné Cité Les Halles, à Paris, le .

Titre original El Orfanato
Réalisation Juan Antonio Bayona
Scénario Sergio G. Sánchez
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne,Drapeau du Mexique Mexique
Genre Horreur
Sortie 2007
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Orphelinat (El Orfanato) est un film d'horreur de Juan Antonio Bayona produit par Guillermo Del Toro, sorti le 11 octobre 2007 en Espagne, le 28 décembre 2007 aux États-Unis et le 26 décembre 2007 au Québec. Le film a été présenté au festival de Cannes en 2007 puis au festival Fantastic'arts de Gérardmer en 2008 où il a gagné le Grand Prix. Il est sorti en France le 5 mars 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autres enfants qu'elle aimait comme ses frères et sœurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison et d'en faire un lieu d'accueil pour enfants handicapés. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'étranges jeux avec "ses amis invisibles". Le jour de l'inauguration du nouvel établissement, une dispute éclate entre Simon et Laura : Simon refuse de descendre pour accueillir les nouveaux arrivants (les enfants handicapés) ; refusant de céder à un caprice, Laura laisse Simon seul et va s'occuper des invités. Après la fête, elle retourne voir Simon et s'aperçoit qu'il a disparu...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • On note de nombreuses références à l'œuvre de Peter Pan dans ce film. Notamment aux enfants perdus, à une forme de jeunesse éternelle (les enfants morts continuent de jouer encore et encore) et au personnage de Wendy Darling en la personne de Laura qui devient, symboliquement, la mère des orphelins. Toujours en référence au monde de Peter Pan, la scène où les enfants reconnaissent Laura en lui touchant le visage est une référence au film Hook ou la Revanche du Capitaine Crochet, lorsque les enfants perdus reconnaissent enfin Peter en lui tâtant le visage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :