L'Ombre d'un doute (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir L'Ombre d'un doute
L'Ombre d'un doute
Genre Documentaire historique
Présentation Franck Ferrand
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 4
Nombre d’émissions 46
Programme similaire Secrets d'histoire
Production
Durée 70 minutes
Format d’image 16/9e
Format audio Stéréo
Diffusion
Diffusion France 3
Lieu de première diffusion France
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Public conseillé Tout public
Site web http://www.france3.fr/emissions/l-ombre-d-un-doute

L'Ombre d'un doute est un magazine présenté par Franck Ferrand depuis le sur France 3 diffusée depuis la rentrée 2014 le lundi bimestriellement et dans le cadre des Lundi en histoires (d'abord en deuxième partie de soirée le mercredi et puis en première partie le lundi avant d'être également diffusée le mercredi en première partie).

L'émission est tournée dans les Grands dépôts des Archives nationales dans le quartier du Marais, à Paris.

Le programme s'arrête avec l'émission du [1].

Générique[modifier | modifier le code]

Le générique de l’émission[2] fait se succéder en fondu différents personnages historiques : Élisabeth II jeune, Napoléon Ier, Néfertiti (buste), Marlene Dietrich devant un drapeau nazi, Louis XIV (portrait de Hyacinthe Rigaud), Jeanne d’Arc et Élisabeth de Wittelsbach (portrait de Franz Xaver Winterhalter).

Après les deux premiers épisodes le logo de l'émission change, avec à la suite du logo à chaque fois le titre du sujet de l’émission.

La musique des 5 premiers épisodes est de Marc Braudel, puis à partir du sixième volet elle change au profit d'une musique de French Men Club.

Un débat en seconde partie[modifier | modifier le code]

À la fin de l'émission, Franck Ferrand revient en deuxième partie avec Clémentine Portier-Kaltenbach sur les éléments importants du film, en compagnie d'un ou deux spécialistes présents dans le sujet.

À partir du sixième volet de l'émission, consacré à Jésus, cette seconde partie évolue avec Christophe Bourseiller, Stéphanie Coudurier et Clémentine Portier-Kaltenbach en une discussion souvent contradictoire des thèses abordées dans le sujet autour de livres que défendent chacun des chroniqueurs.

Avec le passage en prime-time de l'émission, cette partie de débat est supprimée.

Audience et programmation[modifier | modifier le code]

Diffusé pour la première fois le 28 septembre 2011, l'émission connaît un beau succès en deuxième partie de soirée avec près de 0,8 millions de téléspectateurs, soit une part de marché de 7 %. Par la suite, le magazine oscille entre 8 et 12 % de part de marché selon les sujets[3].

Programmé exceptionnellement en première partie de soirée, le numéro sur le palais de l’Élysée du 16 mai 2012, avec 3,3 millions de téléspectateurs et 14,1 % de part de marché, connaît son record d'audience à ce jour[4].

À partir du 25 mars 2013, l'émission passe en première partie de soirée, recueillant en moyenne 2,4 millions de téléspectateurs pour 10 % de part de marché.

Liste des émissions[modifier | modifier le code]

2011-2012[modifier | modifier le code]

Rang

Première diffusion Titre Audience en millions et PDM
1 L’affaire des poisons : les secrets de Louis XIV. 0,8 / 7 %
2 Jack l'Éventreur : son vrai visage. 0,6 / 6,5 %
3 Le vol des Joyaux de la Couronne : le casse du millénaire.
4 Clemenceau contre la paix. 5,4 %
5 Jeanne d’Arc, femme providentielle.
6 Qui était Jésus ?
7 Napoléon : l’énigme du tombeau. 0,6 / 9 %
8 Mayerling : suicide ou assassinat ?
9 Les possédées de Loudun : une manipulation de Richelieu ?
10 Robespierre, bourreau de la Vendée ? 8 %
11 Le naufrage du Titanic : destins brisés 0,81 / 9,8 %
12 Lili Marleen, hymne nazi ou chant de la liberté ?
13 Les secrets de la mort de Raspoutine.
14 L'Élysée, le palais des secrets. 3,3 / 14,1 %
15 Les Templiers : victimes d'un roi maudit ?
16 Mata Hari, une coupable idéale ?
17 Que fête-t-on le 14 Juillet ? 0,8 / 7 %
18 Léonard de Vinci, l'homme du mystère. 0,8 / 8,5 %
19 Le Chevalier d'Eon, un agent trop secret ?

2012-2013[modifier | modifier le code]

Rang

Première diffusion Titre Audience en millions et PDM
20 Fallait-il condamner Marie-Antoinette ? 0,53 / 5,5 %
21 Napoléon était-il franc-maçon ?
22 Henri IV : victime d'un complot ?
23 Nostradamus : la vérité sur ses prophéties. 0,9 / 8,8 %
24 Zola a-t-il été assassiné ?
25 La Peste de 1720 : a-t-on sacrifié Marseille ?
26 Molière est-il l'auteur de ses pièces ? 0,7 / 7,6 %
27 Les Romanov, enquête sur la mort du tsar et de sa famille.
28 Édouard VIII, agent des Nazis ? 0,9 / 9,8 %
29 Stalingrad : les héroïnes de l'Armée rouge.
30 Le Louvre, palais du pouvoir. 2,9 / 10,8 %
31 Venise, la cité des mystères. 2,07 / 8,3 %

2013-2014[modifier | modifier le code]

Rang

Première diffusion Titre Audience en millions et PDM
32 Bordeaux, histoires de châteaux. 2,4 / 10 %
33 Fontainebleau, la demeure des rois. 2,7 / 10 %
34 Florence, la magnifique. 2,63 / 10,5 %
35 Versailles, théâtre de l'Histoire. 2,19 / 9,2 %
36 Vienne, ombres et lumières. 2,16 / 8,9 %
37 Val de Loire, des châteaux et des dames. 2,5 / 11,1 %

2014-2015[modifier | modifier le code]

Rang

Première diffusion Titre Audience en millions et PDM
38 Napoléon, le défi de trop ? 1,9 / 7,8 %
39 L'enfant de Marie-Antoinette est-il mort à la prison du Temple ? 2,4 / 9,4 %
40 Paris, 1940-1944 : des artistes très occupés ? 2,8 / 11 %
41 Louis XV, l'homme qui aimait trop les femmes. 1,9 / 7,6 %
42 Petiot : le docteur Satan de l'Occupation. 1,83 / 7 %
43 Qui était vraiment François Ier ? 2,03 / 7,9 %
44 La Via Dolorosa à Jérusalem.
Les derniers jours de Jésus.
2,2 / 8,3 %
45 Le dossier secret de l'affaire Dreyfus. 1,7 / 6,8 %
46 Guerre des dames à la cour du Roi-Soleil 1,78 / 7,3 %

Critiques[modifier | modifier le code]

En novembre 2013, Le Figaro note : « Pertinent, Franck Ferrand vulgarise l'histoire sans la dénaturer, en s'installant chaque mois dans un lieu emblématique. Ses intervenants, souvent des historiens, sont variés, et les prises de vue aériennes, magnifiques. Un conseil toutefois : développer l'aspect enquête, qui était plus présent dans l'ancienne version de l'émission »[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sarah Lecoeuvre, « L'ombre d'un doute : l'émission de Franck Ferrand sur France 3 s'arrête », sur L'ombre d'un doute : l'émission de Franck Ferrand sur France 3 s'arrête,‎ (consulté le 1 juin 2015)
  2. Lien vers le générique de l’émission
  3. [1]
  4. [2]
  5. Blaise de Chabalier, Muriel Frat et Constance Jamet, « Histoire : les vainqueurs et les vaincus », in Le Figaro, encart « Culture », jeudi 21 novembre 2013, page 39.

Lien externe[modifier | modifier le code]