L'Impériale Esso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pétrolière Impériale Limitée
Image illustrative de l'article L'Impériale Esso

Création 1898
Forme juridique Intégration verticale
Action TSX : IMO
NYSE MKT : IMO
Siège social Drapeau du Canada 237 FOURTH AVENUE S.W. Edmonton CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires ExxonMobilVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité pétrole
Produits pétrole, raffinage, pétrochimie
Société mère ExxonMobilVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web (fr) www.limperiale.ca

Compagnie Pétrolière Impériale Limitée, aussi connue sous le nom de L'Impériale (anglais : Imperial Oil Limited) (TSX : IMO, NYSE MKT : IMO) est la filiale canadienne de ExxonMobil. Elle fait affaire dans le domaine du pétrole, du gaz naturel et de certains produits pétrochimiques. Plus grosse pétrolière canadienne, elle exploite un gisement de sable bitumineux en Alberta et opère quatre raffineries au Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1939, la société détenait dix pétroliers dans la marine marchande canadienne[1].

En mars 2016, Couche-Tard annonce l'acquisition de 279 stations-services de marques Esso à Imperial Oil pour 1,7 milliard de dollars[2].

Gisement de sable bitumineux[modifier | modifier le code]

Raffineries de pétrole[modifier | modifier le code]

  1. Raffinerie de Strathcona (Alberta) : 187 000 barils par jour
  2. Raffinerie de Sarnia (Ontario) : 115 000 barils par jour
  3. Raffinerie de Nanticoke (Ontario) : 112 000 barils par jour
  4. Raffinerie de Dartmouth (Nouvelle-Écosse) : 88 000 barils par jour.

Capacité totale de raffinage : 502 000 barils par jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vaillance en mer - La marine marchande du Canada », sur Anciens Combattants Canada (consulté le 8 mai 2005)
  2. Couche-Tard achète 279 stations Esso au Québec et en Ontario, Matthieu Charest, Les Affaires, 8 mars 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]