L'Homme fatal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Homme fatal
Titre original Fanny by Gaslight
Réalisation Anthony Asquith
Scénario Doreen Montgomery
Acteurs principaux
Sociétés de production Gainsborough Pictures
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Mélodrame
Durée 107 minutes
Sortie 1944

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme fatal (Fanny by Gaslight) est un film britannique réalisé par Anthony Asquith, sorti en 1944.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Londres, 1880. Après dix années passées en pension, Fanny Hopwood revient au domicile familial. Celui qu'elle prend pour son père, William Hopwood, est tué par Lord Manderstoke lors d'une altercation, il le précipite sous un fiacre. À la mort de sa mère, la jeune femme est accueillie par un homme politique influent, Clive Seymore, qui lui révèle être son véritable père (sa famille s'étant opposée à un mariage en dehors de son rang social, elle l'avait éloignée un an de Nora mais à son retour il avait épousé Alicia car Nora enceinte s'était mariée). Peu après, Fanny rencontre le secrétaire particulier de son père, Harry Somerford qui est amené à croire qu'elle est la maitresse de Clive. Alicia Seymore apprend la vérité de la bouche de son mari, une terrible scène de ménage survient ...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Fanny by Gaslight est destiné à bénéficier du succès de L'Homme en gris (The Man in Grey) réalisé par Leslie Arliss, sorti l'année précédente. Il utilise les mêmes ingrédients : les acteurs Phyllis Calvert, James Mason et Stewart Granger ; une action se déroulant au XIXe siècle ; un mélange de personnages bons et méchants ; et une surprenante attitude fort peu britannique envers la sexualité[1].
  • Ce film permet de retrouver deux des futurs interprètes du Prisonnier de Zenda (1952), Stewart Granger et James Mason, alors en début de carrière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Brooke, « Fanny By Gaslight (1944) », BFI Screen on Line (consulté le 27 août 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]