L'Héritage de la haine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Héritage de la haine

Description de cette image, également commentée ci-après

Mississippi State Penitentiary,
le lieu de tournage de L'Héritage de la haine

Titre original The Chamber
Réalisation James Foley
Scénario William Goldman
Robert Towne
Chris Reese
d'après John Grisham (roman)
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1996
Durée 113 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Héritage de la haine (The Chamber) est un film américain réalisé par James Foley, sorti en 1996. Le scénario est une adaptation du roman Le Couloir de la Mort de John Grisham. Le film met en vedette Gene Hackman et Chris O'Donnell.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ayant survécu à la haine et au fanatisme raciste, seul héritage de son grand-père Sam Cayhall (Hackman), le jeune avocat Adam Hall (O'Donnell) cherche à en appeler du verdict de mort du vieil homme, condamné à mort pour l'assassinat de deux enfants juifs 30 ans auparavant. Seulement 28 jours avant l'exécution de Cayhall, Adam rencontre son grand-père pour la première fois dans le pénitencier de l'État du Mississippi où il est détenu depuis sa condamnation en 1980. La réunion est tendue lorsque le jeune M. "Hall", instruit et idéaliste, confronte son aîné froid et sans remords, M. "Cayhall", sur les meurtres commis. Le lendemain, les gros titres proclamant qu'Adam, le petit-fils soit venu dans l'État pour sauver son grand-père, le tristement célèbre plastiqueur du Ku Klux Klan.

Bien que la vie du vieil homme soit dans la balance, la motivation d'Adam dans ce combat devient claire au fur et à mesure que l'histoire se déroule. Il se bat, non seulement pour son grand-père, mais aussi peut-être pour lui-même. Il est venu pour guérir les blessures laissées par le suicide de son propre père, afin d'atténuer la honte secrète qu'il a toujours eu d'avoir cet homme comme grand-père et de mettre un terme à la souffrance que le vieillard semble avoir porté à tous ceux qu'ils l'ont connu.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Ron Howard devait réaliser le film, mais abandonne le projet afin de réaliser La Rançon (Ransom, 1996). Il demeure néanmoins l'un des producteurs de L'Héritage de la haine.

Tournage[modifier | modifier le code]

Des scènes furent tournées dans la chambre à gaz du pénitencier de Parchman.

Réception[modifier | modifier le code]

Grisham qualifie le film à sa sortie de « désastre », et il ajoute : « Il n'aurait pas pu être traité plus mal par les personnes concernées, y compris moi. J'ai fait une erreur fondamentale quand j'ai vendu les droits du film avant d'avoir fini d'écrire le livre. C'était un film horrible. Gene Hackman est la seule bonne chose du film. »

Liens externes[modifier | modifier le code]