L'Enterrement de la sardine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Goya
Cet article est une ébauche concernant Goya.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Enterrement de la sardine
El Entierro de la sardina
GOYA - Entierro de la Sardina (Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, 1812-14).jpg
Artiste
Date
Technique
Huile sur table
Dimensions (H × L)
82.5 × 62 cm
Localisation

L'Enterrement de la sardine (en espagnol : El Entierro de la sardina) est un tableau de petit format réalisé par Francisco de Goya entre 1812 et 1819. Il est à mettre en relation avec une série de tableaux de cabinet de mœurs espagnoles, bien que ceux-ci soient éloignés des esthétiques rococo et néoclassiques des cartons pour tapisserie.

Ces œuvres sont en grande partie responsables de la légende noire romantique attribuée à la peinture de Goya, car elles ont été imitées et diffusées en France par des artistes tels que Eugenio Lucas Velázquez et Francisco Lameyer y Berenguer.

L'Enterrement de la sardine reflète une tradition carnavalesque qui célèbre le dernier jour de ces fêtes. C'est la fin d'une période de monde à l'envers, de transgression, du protagonisme du peuple face aux institutions et de la prédominance du chaos face à l'ordre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Valeriano Bozal, Francisco Goya : vida y obra, vol. 1, TF Editores & Interactiva, (ISBN 978-84-96209-39-8), p. 167-176 (vol. 2)
  • (es) Nigel Glendinning, « Francisco de Goya », Cuadernos de Historia (col. « El arte y sus creadores », n° 30), Madrid, no 16,‎ , p. 144-145 D.L. 34276-1993
  • (es) « Precisiones sobre pinturas de Goya: El Entierro de la Sardina, la serie de obras de gabinete de 1793-94 y otras notas », Archivo Español de Arte, no XLI,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]